Dimanche 148

B_p.jpg

Dimanche 147

A_p.jpg

Chalazion

J’en ai un à l’œil droit.
J’ai vu mon médecin,
mais elle ne m’a pas donné
le traitement adéquat assez lontemps.
Avec elle, je devais mettre
le gel sur la paupière.
L’ophtalmo que j’ai vu,
10 jours plus tard,
m’a dit de mettre ce gel,
sous la paupière.
Le pharmacien chez qui
j’ai acheté ce gel,
m’a expliqué qu’il fallait
mettre le gel dedans (3/4 de la pipette)
et dessus (1/4).
J’ai suivis ses conseils.

Mon maudissement est à hauteur de 8€50

Je vais au marché aux fleurs,
pour m’acheter
des petites plantes,
pour mon mur.
Il y a une boutique que
j’affectionne.
Le monsieur me les enroulent
dans du papier,
il les dispose déliquatement
dans un sac en papier.
J’arrive chez moi,
je fais le geste
de poser le sac sur la table.
Je me rends compte que
je l’ai oublié dans le métro.
J’espère qu’elles auront
fait plaisir à quelqu’un.

Bizarre perception

Hier, je rencontre le mari
d’un ami.
Je l’avais aperçu, une fois.
J’avais le souvenir
d’un homme grand.
À côté de lui,
j’ai vu qu’il avait à peine
10 cm de plus que moi.

Ptite balade dans Paris

C_p.jpg

Leur propre vie

Je cherchais un petit pot,
dans lequel, je fais tremper
les croquettes de Fil.
Il demeurait introuvable.
Le lendemain, il était là,
sous mon nez.
Aujourd’hui, je veux prendre
les ciseaux qui restent,
dans la cuisine.
Ils avaient disparu.
Quand je n’en ai plus eu besoin.
Je les ai vus.
Les objets, ici,
ont une vie qui leur ait
propre.

L'attrait de l'aquarium

B_p.jpg


A_p.jpg


Ada regarde très souvent
l’aquarium.

Une rencontre incongrue

J’ai acheté 10 crevettes pour
renouveler les miennes.
J’avais RDV à l’hotel de ville,
à 14h.
Je me suis préparée
une salade composée.
Vers 11h, je suis partie de chez moi.
Je longeais la Seine.
Vers 12h30,
je suis allée,
dans un petit parc,
à côté de Notre Dame.
Je me suis trouvée un banc,
à l’ombre.
J’ai sorti ma salade.
J’ai commencé à manger.
J’ai regardé sous le banc en face.
Il me regardait aussi.
J’ai tapé le sol avec mes pieds.
Je lui ai dit de décamper.
Les gens me lançaient
des regards bizarres.
C’est moi qui suis partie ailleurs.

Une augmentation importante

Se laver avec de l’eau chaude
va devenir du luxe,
dans mon immeuble.
Le prix du m³ d’eau chaude
est passé à 12€50,
soit une augmentation de 31,50%,
depuis le début de l’année.
Je me demande avec quoi
il la chauffe l’eau.

Glacier parisien

J’ai dégusté une glace:
2 boules, chicorée,
courgette.
Un délice.
Courez chez Glazed,
celui 19 Rue Geoffroy-Saint-Hilaire.
Je ne sais pas si celui du
54 rue des matyrs
a les mêmes parfums.

Ça se peuple

D_p.jpg


J’ai ramené ces éponges de Boston.
Je les préfère coller.

La chaleur m'angoisse

Je pense que ma mère
m’a transmis son angoisse.
En plus elle est morte,
un jour de grande chaleur.
Mais j’écoute une émission
sur la crise climatique.
Pas de quoi calmer mon angoisse.

Ptit bilan de Boston

La construction de la ville
m’a déconcertée, au début.
Puis j’ai trouvé son charme.
Je suis arrivée à l’apprécier.
J’ai aimé aller à Provincetown.
J’ai aimé voir les baleines,
même si je m’interroge
sur cette exploitation.
J’aimé voir le couché du soleil,
du ferry qui me ramenait à Boston.
En 8 jours, j’ai parcouru
124km470 à pieds.
J’ai aimé mon séjour.

Boston $19

B22_p.jpg


Tout a une fin.

Boston $18

B21_p.jpg

Boston $17

B20_p.jpg

Boston $16

B19_p.jpg

Boston $15

B18p.jpg

Boston $14

B17_p.jpg

- page 1 de 146

Articles consultés récemment

Trottoir

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

#Iwak 26

Je ne cache pas mon angoisse si je ne pouvais pas rentrer dans mon village. Je ne cache pas non plus, mon angoisse d’y rentrer. Participation au jeu #IWAK proposé par Kozlika

Ween-end compote

J’ai acheté 9kg de pommes 8 passeront en compote, avec ou sans cannelle. C’est la deuxième fois que je fais ça depuis que je me suis achetée un stérilisateur électrique.

Mais pourquoi

Mais pourquoi a-t-on tant de mal à accepter la mort, bien que l’on sache qu’elle soit inévitable ?

Les trains

Mon autre moyen de transport, ils sont à l’heure mais ils ont des temps d’arrêt très longs, par moment. Une invitation à la rêverie.