Dégoutée de la vie

Fil des billets - Fil des commentaires

Retrouver

Une crise d’angoisse m’a fait croire
que je ne retrouverai plus où
avec Isaparis,
le 2 janvier, j’ai déposé
les cendres d’Épi.
Ce matin, j’y suis retournée.
J’ai retrouvé l’endroit,
précisément !
Je l’ai marqué sur mon GPS.
J’ai noté beaucoup détails.
J’ai retrouvé,
Je saurai y retourner.

C'est une belle journée

C’est une belle journée
pour aller avec Isaparis
disperser les cendres d’Épi.

Dangereux, le télétravail !

Je suis en formation zoom.
En me levant de mon canapé,
crac, lumbago.

Comment maintenir sa gazinière propre dessus, dessous

Faire déborder,
la dernière fois,
non content de passer
par dessus la casserole,
c’est aussi passé
par dessous la gazinière.
Tout a disjoncté.
J’ai du tout nettoyer.

Mon rêve était bien fini

J’étais en plein rêve bizarre.
Mon téléphone sonne.
Je décroche, on me parle.
“Je vous avais dit que
je vous donnerai
des nouvelles de madame Idriss”.
Je me suis entendue dire
mais c’est pas moi.
On m’a parlé, et j’ai raccroché.
J’ai regardé mon téléphone,
l’indicatif était 262,
c’est le Wisconsin.
Il était 7h04.

#Iwak 21

J’ai souvent sommeil,
mais j’en manque régulièrement.
Je n’ai jamais dormi comme
un bébé.


Participation au jeu #IWAK proposé par Kozlika

Changement de saison

Je vais passer mon armoire
en hiver.

Découverte tardive pour la journée

J’avais envie d’aller faire un tour.
Je n’avais pas d’idée.
Je suis allée dans le parc le plus près de chez moi.
Je fais un tour sur twitter.
Je découvre un ptit parc trop sympa,
à 45 minutes à pied de chez moi.

La prochaine fois.

Plus rien dans le ventre

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Micro_p.jpg

Choix

C’est compliqué d’accepter
le choix des autres
dans certaines situations.

Écouteurs

Maintenant que je vais recevoir
mes écouteurs bluetooth pour
regarder, tranquille, des séries,
dans le bus, le métro remarche.
Mais c’est quoi cette grève qui
ne peut pas être emmerdante
jusqu’au bout !

Jour sans

Je vais dans un magasin d’aquariophilie,
pour acheter un filtre pour l’aquarium.
Le filtre que je veux ne se fait plus.
Il m’a commandé l’équivalent.
Je vais dans une librairie
pour acheter un guide sur le Japon.
Il n’y avait pas celui que je voulais.
Je passe devant un magasin de fringues
que j’aime bien.
Il fallait aller à Opéra pour avoir
les tee-shirts souhaités.

Assise dans le métro

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Place_p.jpg

104

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Feminicide.jpg

Suicide

J’ai parlé du suicide.
Et je me suis aperçue que
beaucoup avait connu cette situation.
Il y a 7 ans,
je l’avais mieux digéré.
C’est dur d’accepter que
c’est sa décision.

Plus jamais

Hier soir, sa sœur m’apprenait que
plus jamais je ne le reverrai.
Je revois son visage,
dans la maison de leur enfance.

Ma meilleure amie du moment

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Bouillotte_p.jpg


J’ai le dos en vrac,
et il ne fait pas bon d’avoir
en même temps un lumbago et
la crève.

Tant de violence ◇2

J’écoutais le discours d’Aissa Doumara Ngatansou
quand elle a reçu le prix Simone Veil.
Cette histoire qu’elle raconte sur cette jeune femme
qui a vu son fils égorgé,
ainsi que son mari.
Le sang de ce dernier a été recueilli dans un récipient,
et on l’a forcé à le boire.
En pleurant, je me suis demandée
dans quel monde nous vivons.
Comment agir contre une telle violence ?

Tant de violence

Je viens d’entendre que
Julie Douib était le trentième féminicide
depuis le début de l’année.
Nous ne sommes que le
10 mars !

Nuit de la solidarité

J’ai dû me désinscrire,
à cause d’un emploi du temps
trop chargé.

- page 1 de 5

Articles consultés récemment

Faut pas gâcher

Une femme pleure, de mul­ti­ples rai­sons peu­vent en être la cause. Je me fais un film. Pen­dant ce temps, cette per­sonne prend un mou­choir en papier. Elle l’imbibe sur toute sa sur­face, le plie en qua­tre. Elle se pen­che et essuie ses mocas­sins. Une fois, ceux-ci pro­pres, elle va s’asseoir. Après quel­ques ins­tants, ses yeux sont de nou­veau secs.

Piscine⊙35

J’ai commencé il y a 2 ans, aujourd’hui, vers 8h.

Mon collègue

Quand je suis rentrée en urgence, j’ai changé mon billet de train, le matin. Ma sœur m’a déposée à la gare d’Angoulême. Je monte dans la voiture 20, pas de place 27. Je m’assois à une place libre. Et je contacte @SNCF. Il m’explique qu’il va demander à un collègue humain, de venir me voir. Je lui demande de faire un message pour expliquer que le masque se porte sur le nez, et la bouche. Un petit moment après, j’entends le message. Et le collègue humain arrive.

Qu'est-ce que je fais

Je garde les dollards qui me restent pour y retourner un jour, ou je les change ?