Il me faut rentrer

Rentrer dans mon village,
pour y accompagner une dernière fois,
mon frère.
Nous n’étions plus proches.
La mort de ma mère avait dissout
la fratrie.
La vie a fait le reste.
Ce qui nous restait de l’enfance aussi.

J’avais 9 ans de différence
avec lui.
Trop peu de souvenirs d’enfance où
il était présent, puisqu’il était peu à la maison.
Il m’a appris à siffler.
Il a fabriqué des lunettes
comme les miennes
à ma poupée du moment.

Il est mon frère.

Partage

Commentaires

1. Le samedi 5 septembre 2015, 23:15 par Gilsoub

Pensées…

2. Le dimanche 6 septembre 2015, 07:38 par mirovinben

Condoléances…

3. Le dimanche 6 septembre 2015, 08:09 par Anthom

J’étais étonnée de l’absence de billets ces deux derniers jours…
Je pense très fort à toi…

4. Le dimanche 6 septembre 2015, 08:12 par samantdi

Même si vous n’étiez plus très proches, il reste ton frère pour toujours, et l’avoir perdu est une tristesse.

Je t’embrasse bien fort et je pense à toi et au temps qui passe et emporte tout. Profitons de chaque moment de vie autant que nous le pouvons.

5. Le dimanche 6 septembre 2015, 08:33 par Franck

Je t’embrasse !

6. Le lundi 7 septembre 2015, 08:37 par charlottine

Affectueuses pensées; je t’embrasse.

7. Le lundi 7 septembre 2015, 13:37 par Cunégonde

Merci à tous.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1837

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Mieux vaut tard que jamais

Ça y est nous savons de quoi est mort Toutahkhamon. Je me suis dit que: - il était temps! - ça doit intéresser quelqu'un quand même.

Tintamarre

Je rêve de silence à 5 heure du mat.

Tête à tête

Non, 1 to 1 la branchitude me gagne.

Courgettes

J'aime les courgettes, mais ce n'est pas réciproque. Qu'est-ce qui peut bien me rendre malade dans ce légume ?

J'adore quand une femme de 79 ans

Me dit que je suis belle, sur la porte du bureau. À chacune ses petits plaisirs.