Appart #2

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Commentaires

1. Le mercredi 15 janvier 2014, 10:03 par mirovinben

Les équipements semblent de qualité. J'aime bien l'ambiance lumineuse, douce et apaisante qui transparaît dans tes 2 séries de photos

2. Le mercredi 15 janvier 2014, 14:43 par Gilsoub

La qualité à effectivement l'air au rendez vous et cela fait de toi quelqu'un de branché ;-)

3. Le mercredi 15 janvier 2014, 19:32 par Cunégonde

Apaisante c’est le mot juste, je suis tellement branchée que je n’arrive pas à trouver de plafonniers pour un système si aux normes.

Il faut que je retourne dans un magasin avec un bout qui tient l’ampoule.

La suite au prochain épisode.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1310

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Les trains

Mon autre moyen de transport, ils sont à l’heure mais ils ont des temps d’arrêt très longs, par moment. Une invitation à la rêverie.

4 heures de sommeil

Ça me joue des tours. Je sors de chez moi, je m’aperçois que j’ai oublié ma gamelle. Je reviens pour la récupérer. Je ressors, prends l’ascenseur. Arrivée en bas, je ne trouve plus mon passe navigo. Je ne le vois nulle part. Forcément, il est dans mon sac.

Rose

Le rose, moi je n'aime pas, je trouve cette couleur très niaise pour une fille, ça va pour un garçon, ça les rend moins machos. En plus, c'est bizarre, cette couleur. Nous ne prononçons pas son nom de la même façon, au Nord ou au Sud de la Loire, frontière mythique entre deux mondes, deux cultures.

26 rue Vavin

Je longe cet immeuble. Le carrelage m’intrigue’ c’est le même que celui de l’immeuble du 13 rues des amiraux. Je traverse pour mieux voir, un charmant monsieur, d’un âge certain engage la conversation. Il m’apprend que c’est bien le même architecte que celui du 13 rue des amiraux. J’apprécie beaucoup ce genre de rencontre éphémère.

Non genrée

Cette doudoune dont la fermeture éclaire est au milieu. Elle peut se fermer à droite, comme à gauche. Pour ma part, la mienne est une doudoune d’homme. La seule qui me plaisait.