Mot-clé - énervement

Fil des billets - Fil des commentaires

Nonmého !!!!

J’ai voulu m’acheter
une petite bouteille de gel hydroalcoolique
à la pharmacie à côté du métro Lourmel.
5€99 les 250 ml,
soit 23€96 le litre,
plus cher que certains vins
qui valent le coup.

Réveille-matin

Fil s’est reconvertie
en réveille- matin
au réglage aléatoire.

Quel con

En allant me balader,
j’aperçois, bien ranger contre un arbre,
des objets qui manifestement
sont déposé là, plus pour être donné
que pour être jeté.
En rentrant, je m’aperçois
qu’un chien avait pissé dessus.
Mais quel con !
Le propriétaire du chien plus
que le chien.

Jour 22 du confinement

Ce matin, je suis allée
dans un magasin bio
à côté de chez moi,
plus d’œufs. En sortant,
une femme à dit à son mari
de se reculer car
je n’avais pas de masque.
Je ne saurai dire ce que
cela m’a fait d’être capable
de faire peur à quelqu’un,
en plus je fais très attention aux distances.
C’est la seule chose qui me rassure
avec le lavage des mains.
Cet après-midi, j’ai appris que
la semaine prochaine,
nous serons essentiels tous les jours.
Je serai donc déconfinée
du lundi au vendredi.
Ça m’a énervée.
Je suis ressortie m’acheter
de la glace à la pistache,
le magasin est à côté.
Je fais attention à me passer les mains,
au gel dès que je suis sur le trottoir,
en rentrant et en sortant du magasin.
Dès que je rentre chez moi, aussi.
Je sais c’est très con d’être ressortie,
surtout pour de la glace.
À ce moment là, elle était essentielle.
Il me semble que je rencontre plus
de risques à prendre le métro
deux fois par jour;
et à être au contact du public.

Je n’ai fait que 3460 pas et
monté 66 marches.

Jour 17 du déconfinement

La journée a commencé très, trop tôt 5h.
Un sms avait fini d achever ma nuit.
Elle avait des symptômes.
12h30, c’est bien ça, 2 semaines d’arrêt.
En espérant qu’elle n’ait pas une forme sévère.
Plus la crise avance,
plus j’angoisse car il y a de plus en plus
de personnes que je connais,
de proches qui l’ont.
Je me sens démunie et impuissante.
La journée a été compliquée.
En allant prendre le métro,
j’ai vu une enfant et sa mère
avec chacune un masque rose.
Ça m’a achevé.

J’ai fait 16519 pas et
monté une centaine de marches.

Jour 1 du confinement

Je suis sortie pour faire les dernières courses.
Je me suis achetée des oignons, des pâtes en tout genre :
à l’épeautre, au froment, au sarrasin, et juste au blé.
Les bestioles ont tout ce qu’il leur faut.
Il y avait une ambiance étrange, la queue devant
le tabac du coin.

Je n’arrive pas à imaginer ce que pourra être ce confinement.
J’ai réactivé les groupes WhatsApp.
Aujourd’hui plus de sortie,
je ne suis pas encore réquisitionnée.
Je pense que quand je le serai
il n’y aura plus de transports.

Arrêt demandé bis

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Arretb_p.jpg

Assise dans le métro

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Place_p.jpg

104

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Feminicide.jpg

Féminicides

Affichage dans le quartier de Pigalle.

Feminicidea_p.jpg



Feminicideb_p.jpg


Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Herbe

Dimanche j’étais au parc André Citoën.
À côté de nous, il y avait un monsieur qui
fumait une cigarette roulée.
Passent des policiers, en vélo.
Ils ont vu qu’il fumait une roulée.
Ils se sont arretés, ils ont demandé
s’il fumait de l’herbe.
Ce à quoi ce monsieur a répondu non.
Ils ont demandé à vérifier
le paquet de tabac.
Il a obtempéré pour avoir la paix.

Ma meilleure amie du moment

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Bouillotte_p.jpg


J’ai le dos en vrac,
et il ne fait pas bon d’avoir
en même temps un lumbago et
la crève.

Vol

Samedi, je me suis fait voler
mon smartphone.
Ce qui m’embête le plus
n’est pas le smartphone en lui-même,
malgré le prix important,
mais tout ce que j’avais sur ma micro sd.
Et le fait de me dire que
quelqu’un peut détenir
des infos sur moi.

Prix du litre d'eau de mer

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Prix_p.jpg

Nuit de la solidarité

J’ai dû me désinscrire,
à cause d’un emploi du temps
trop chargé.

Bouton off

J’ai repris le travail hier,
après 17 jours de congés.
Mes insomnies ont recommencé
dés la première nuit.
J’ai sommeil.
Je me couche et là,
je commence à penser à tout
ce que j’ai à faire,
ou à penser que je n’arriverai pas
à relever le défi que j’ai accepté.

Il faudrait que j’arrive à ne plus
cogiter quand je devrais m’endormir.
Plus facile à dire qu’à faire.

Boutons bis

Après les commentaires de Gilsoub et de Franck,
j’ai envoyé un mail à 5asec,
pour leur expliquer mon problème de boutons.
J’en ai aussi envoyé un à la DGCCRF.
Hier soir, je viens de recevoir
le pdf à remplir pour faire une réclamation.
Et les conditions générales étaient avec.
Je les ai lues,
il n’était pas question de bouton.

Mauvais spécialiste

À 11h30 toujours pas de docteur
pour machine à laver.
Je lui passe un coup de fil,
il fallait que je lui revoie mon adresse par sms.
Et il voulait le code de l’interphone
et mon numéro d’appartement.
Mais je n’étais toujous pas sûre qu’il viendrait.
Je finis pas lui donner le code de mon appartement.
10 minutes plus tard,
L’interphone sonne,
je décroche. J’entends : “c’est le technitien.”
Je lui dit que je vais le chercher.
J’arrive sur la rue personne.
Je suis restée très dubitative,
avec plein de questions,
à savoir que pouvait-il faire
avec mon nom et mon adresse complète

Docteur pour machine à laver

Aujourd’hui, entre 9h30 et 11h30;
en espérant que ce genre de
spécialiste ne coûte pas un bras.

Sieste

Je vais faire la sieste.
Résultat : les 2 bestioles sont
sur le lit, et moi j’ai repassé.

- page 1 de 5

Articles consultés récemment

Colère

Une morte de trop, une copine m’annonce la mort d’une ancienne collègue. Malade avait combattu une leucémie. Elle l’a chopé à l’hôpital.

Jour 12 du confinement

J’ai fait la cuisine. Un dhal au curry, du boulgour, une compotée d’oignons aux pommes. J’ai aussi fait une sieste d’une heure et demie. Pourtant j’avais pas eu d’insomnie cette nuit. J’ai des nouvelles de personnes que je ne vois pas souvent. Comme on m’a dit le confinement a du bon. Seul ce virus me fait peur. Ce nombre de morts qui augmente jour après jour de façon si violente est effrayant. un coup de chaud, et je le suis pris la température. Je ne suis pas sortie, sauf pour ces poubelles. J’ai fait 3152 pas, monté 33 marches.

Promenade de soir avant 19h #3

Les 3 chocolats Excellent

Pas ici, qu'ils pensent !

On est allées à un vide-grenier. Vu le temps, c’était dans un hangar fermé. Nous étions les seules à porter un masque correctement. Beaucoup ici, dans le nord Gironde et Dordogne, pensent que le covid, c’est que dans les villes. Les villages en seraient épargnés. Sans compter tous ceux qui ne sont pas vaccinés.