Y arriver ou pas

Est-ce que je vais arriver
à apieger mon angoisse quand
après un début de matinée stressé, hier,
je reçois un coup de fil du bailleur
pour m’annoncer qu’il lui manque
ce fameux numéro unique.
Il a fallu négocier pour que mon dossier
soit retardé d’une journée.
Le bailleur a dû être convaincu par
certains arguments, il attend ce fameux numéro.
Aujourd’hui, je vais encore faire croiser
les doigts des gens qui m’entourent.

Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Partage

Commentaires

1. Le vendredi 18 octobre 2013, 23:19 par Gilsoub

Et c’est quoi ce fameux numéro unique ?

2. Le samedi 19 octobre 2013, 06:31 par Cunégonde
En région parisienne, il faut aller à la mairie pour s’enregistrer comme “demandeur” de logement social. Tu obtiens ainsi un numéro unique qui prouve aux différents bailleurs que tu es bien enregistré. Cela évite les tricheries parce que tu as le même numérovpour toute l’Île de France. Ça y est la société qui me le demandait l’a depuis hier. Maintenant nous ne sommes plus que deux pour cet appart. Mes chances augmentent.
3. Le samedi 19 octobre 2013, 12:48 par Gilsoub

aller on croise les doigts alors ;-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1230

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Même au guichet d'une gare

Je vais acheter des billets de train pour partir en week-end avec une amie. Au guichet, j’explique à la personne en face de moi, où je veux aller, quand, et que j’utiliserai ma carte de réduction pour deux. J’ai précisé que mon accompagnatrice avait le même prénom que moi? puis j’ai épelé son nom. Arrivée à sa date de naissance, j’ai eu une absence. Le regard et la mimique de la guichetière m’indiquèrent qu’elle était lesbienne. Elle était si sympa que je n’ai pas eu le courage de la détromper, en lui disant que je partais avec une amie et non une amoureuse.

Marche 2016

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Mélange adéquat

Je n’ai jamais vu autant de curés, et de bonnes sœurs, ici, ni autant de militaires. Je n’ai jamais autant croisé de couples de gouines.

Petits et ronds

Les seins que j’ai pu entrevoir ce matin.

Des veuves

J’expliquais à des copines hétérotes que la plupart des lesbiennes que je connais, portent beaucoup de noir. A. me dit : “non, celle que je vois,ne sont pas en noir”. Ce à quoi je réplique que celles que je connais si! Cri du cœur de A. : “elles sont veuves !”