Le pouce

Surtout droit doit être
le doigt dont je me sers le plus.
Je m’en aperçois, maintenant
qu’il a une jolie poupée,
au bout.

Partage

Commentaires

1. Le lundi 4 décembre 2017, 07:18 par mirovinben

Il suffit d’une douleur/blessure quelque part pour se rendre compte de l’existence voire de l’importance de la partie blessée.

2. Le lundi 4 décembre 2017, 20:25 par Cunégonde

C’est aussi vrai pour un robinet, une porte, etc.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2219

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

En moyenne par semaine

On ne passe que 20%84 de notre temps au travail. En relativisant de la sorte, je ne comprends pas que cette partie là pollue les 79%16 qui restent. Pourquoi j’arrive à donner tant d’importance à cette partie travail ?

Boutons bis

Après les commentaires de Gilsoub et de Franck, j’ai envoyé un mail à 5asec, pour leur expliquer mon problème de boutons. J’en ai aussi envoyé un à la DGCCRF. Hier soir, je viens de recevoir le pdf à remplir pour faire une réclamation. Et les conditions générales étaient avec. Je les ai lues, il n’était pas question de bouton.

C'est l'hiver

J’ai acheté un chauffage pour les crevettes.

La prière fait patienter

Coincée dans un métro à l’arrêt, sans savoir quand il repatira, l’homme, à côté de moi, sort son chapelet, et commence à le réciter.

Le jour où

J’apprends que bayer n’est pas bâiller. Je n’ai plus à imaginer les corneilles ouvrant grand leurs becs !