Bise

Je vous en claque
une,

Partage

Commentaires

1. Le jeudi 2 juillet 2015, 13:03 par C&C

What???

2. Le vendredi 3 juillet 2015, 10:27 par Anthom

une bise-tan-claque ?
Allez, pour ceux qui ne sont pas de cheu nous:
“bistanclaque”: mot des régions de tissage en lyonnais et en Forez qui désigne le métier à tisser d’après le bruit qu’il produit:
bis : on appuie du pied sur la pédale. Cela relève une moitié des fils de chaîne ;
tan : le battant se repousse ;
claque : la navette (ou la canette) passe et bute au bord ;
ensuite (pan) le battant frappe la dernière trame.

3. Le vendredi 3 juillet 2015, 22:29 par Cunégonde

Vous ne dites pas claquer la bise ?

4. Le samedi 4 juillet 2015, 08:01 par Anthom

Bé non…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1759

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Flash■2

Des phares au loin, le bus n'avance pas. On passe à côté de l'accident. Les pompiers et le SMUR interviennent. Le visage de cette femme africaine hagard., le bus me transporte ailleurs chez moi.

Coussin

Plein sur mon canapé, un sur chaque chaise. Mes bestioles et mon dos apprécient.

Les trains

Mon autre moyen de transport, ils sont à l’heure mais ils ont des temps d’arrêt très longs, par moment. Une invitation à la rêverie.

Inviter

Cela a l’air un acte si anodin, si banal qu’il ne l’est pas pour moi. Recevoir, me déclenche des crises d’angoisse. Tout doit être parfait. Entrer dans mon antre, n’est pas une intrusion mais quand même. En plus comme je n’aime pas cuisiner je n’invite pas à manger. Rare sont ceux qui ont partagé un repas, chez moi, avec moi. Ailleurs, quand ce n’est pas moi qui cuisine, c’est plus simple. Moins de pression à gérer. En plus, je me suis aperçue qu’il était plus aisé pour un homme célibataire de ne pas cuisiner donc de ne pas inviter que pour une femme célibataire. Je suis encore à chercher une marque de bière pour une future invitation. J’ai encore un peu de temps devant moi. Ils sont dans une lointaine contrée, pour le moment.

Ronger

Je ne me ronge pas les sangs. Je mange du boudin noir.