Titillation 11

Jusqu'où peut-on faire
de petits arrangements
avec nous même ?

Partage

Commentaires

1. Le vendredi 13 avril 2012, 19:28 par mirovinben

Si le premier arrangement est de s'autoriser à en faire, alors c'est sans limite.

Après, s'il devient impossible de se regarder dans un miroir, c'est que la borne a été dépassée. Question : peut-on revenir en arrière ?

2. Le vendredi 13 avril 2012, 21:40 par C&C

Excellent, ta meilleure note, preuve que tu vas mieux? La réponse de Miro vaut aussi son pesant de graines de lupin.

3. Le samedi 14 avril 2012, 07:00 par Cunégonde

Mirovinben, de là à ne plus se regarder dans la glace, il y a de la marge. Pour répondre à ta question, j'espère qu'on le peut.
C&C, je ne vais pas vraiment mieux, des graines de lupin, je m'en achèterai.

4. Le samedi 14 avril 2012, 10:12 par Anthom

Il y en a bien quelques uns de ces arrangements avec moi-même, vieux de plusieurs décennies, qui me titillent encore et auxquels je ne préfère pas penser!

5. Le samedi 14 avril 2012, 17:06 par Cunégonde

Donc ça serait pas bon ?!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/675

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

La beauté a un sexe

Elle sont belles mes chaussures de marche ? Pour un homme, oui. Mais la beauté n'est pas sexuée Non, mais tes chaussures sont belles que pour un homme ! Ps: discussion avec ma sœur. Son éternel problème est que je m'habille souvent avec des vêtements d'homme.

Six nuances de marron

Des pieds à la tête, l’homme qui était devant moi, ne portait que du marron.

Fidélité

Mes kilos sont si fidèles qu'ils ne veulent plus me quitter.

Important ou pas

Je fais, certainement, à tord confiance à ma mémoire pour savoir ce qui est important ou pas. Je pars du principe que ce que j'oublie n'est pas important. Et que ce que je mémorise, si. Pourtant j'aurais bien aimé ne pas mémoriser un certain traumatisme. La mémoire est un bon filtre aléatoire. Même si face à certains évênements, l'oubli m'aurait été préférable.

Zut

Merde