L'attrait de la Dame de fer sur les provinciales

Nous parlions de nos appartements successifs,
et de la vue de nos différentes fenêtres.

Une s'écrit : de la fenêtre de ma pièce principale,
je vois la Tour Eiffel.

Je me suis souvenue que
quinze ans plus tôt
j'avais appelé ma petite nièce
pour lui demander si elle savait
ce que je voyais de la fenêtre de ma chambre.

Maintenant encore j'aime
au détour d'une rue, l'apercevoir.

Partage

Commentaires

1. Le dimanche 21 août 2011, 11:03 par samantdi

Elle m'attire chaque fois que je viens, je suis heureuse de l'apercevoir et enchantée si je suis à ses pieds !

2. Le dimanche 21 août 2011, 12:20 par imposture

idem, et vu du ciel on ne voit qu'elle. non, je ne suis pas encore au paradis, mais de temps en temps j'atterris...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/486

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

1313933529447.jpg

c'était hier

C'était au musée Bourdelle. C'est beau.

test

envoi depuis mon droidgrâce à dotclear droidmon rêve n'a pas été trop long

Un mot...

m'a fait rêver ce matin : plaisirologue.