Quelle direction ?

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Detail11_p.jpg

Commentaires

1. Le lundi 10 février 2020, 10:44 par Gilsoub

Directement au ciel ?

2. Le lundi 10 février 2020, 12:55 par mirovinben

_

La montée est rude pour les déambulateurs (pas besoin de ralentisseur du coup) et les piétons fuient le coin en enjambant le dos d’âne (doivent craindre les chutes de résidents épadhesques).

3. Le lundi 10 février 2020, 12:58 par mirovinben

Zut, mon smiley a été partiellement censuré par l’éditeur de commentaires qui a viré les trémas, le bougre.

C’était tréma + souligné + tréma car j’ai trouvé la photo plutôt drôle.

4. Le lundi 10 février 2020, 18:43 par virevolte

Ah ! Ah ! Dure la montée !

5. Le lundi 10 février 2020, 21:30 par Cunégonde

Mdr

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2555

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Forme

À défaut d’avoir la forme, je me suis achetée un oreiller à mémoire de forme.

Mais oui, je suis sexiste

J'avais besoin de trouver une solution pour que mon rideau qui cache ce que je range sous l'évier puisse faire face de nouveau à de fréquents assauts de deux kilos de chat. Je me rends dans un grand magasin de bricolage, pour voir ce qui existe et donc trouver une solution. Dans le rayon des tringles à rideaux, j'explique mon problème au vendeur. Il me garantit que ma réponse m'attend sûrement au rayon quincaillerie. Je m'y rends, j'avise un autre vendeur. Celui me renvoie à son collègue. Ce dernier me montre du doigt une direction où je peux enfin trouver ma solution. Bref, j'avise une vendeuse. Je vais la voir, je lui expose mon souci. En deux seconds trois quarts, elle avait réglé cette affaire !

Bonne soirée

Je vais récupérer un colis, dans un relais. En fait, deux m’attendaient. Un entrait dans mon sac à dos. Le second, lui, était plus gros, et plus lourd. Gentiment la personne qui me l’a délivré, m’a confectionné des poignées. Pour sortir, la personne qui entrait m’a tenu la porte. J’ai quitté cet adorable magasin, en disant un souriant bonne soirée.

Je suis rentrée

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Je ne voulais que prendre plaisir à l’oisiveté, et faire des photos. Les personnes que j’aime, ici, m’ont permis de faire plus, dans la gentillesse et le partage.

Le mail

Bonjour, ce matin, j’ai reçu un mail de votre part dont le titre était : “Cunégonde, faites plaisir à votre homme.” Je suis consternée par une telle familiarité. Vous m’appelez par mon prénom bien que vous ne me connaissez pas. Vous semblez aussi connaître mon orientation sexuelle. De plus, je tiens à vous signaler que je ne possède personne. Je ne tiens plus à recevoir de tel mail. Cordialement J’ai aimé prendre du temps pour leur dire ce que je pense.