Un mot...

m'a fait rêver ce matin :
plaisirologue.

Partage

Commentaires

1. Le mardi 9 août 2011, 10:53 par imposture

entendu á la radio?

2. Le mardi 9 août 2011, 12:37 par Cunégonde

Non, en faisant de recherche sur le reiki.

3. Le mardi 9 août 2011, 13:21 par mirovinben

"logue" : Du grec ancien λόγος, logos (« étude »). Ah voui, ça laisse rêveur.

En même temps, pour étudier un sujet, il faut prendre du recul par rapport à ce sujet et ne pas interférer sur l'évolution du phénomène étudié par sa simple présence ou celle de ses instruments de mesure.

Dans ce domaine, je préfère plutôt être dans l'action que la réflexion.

Encore un commentaire très beaucoup plus long que le billet qui l'inspire. T'as le chic !

4. Le mardi 9 août 2011, 21:50 par Cunégonde

Certes, être plaisirologue, pour moi, voudrait dire être régulièrement entourée de plaisir, pour pouvoir l'étudier.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/480

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Ptit bonheur dotclearien

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Pas eu le temps, hier, donc c’est encore un bonheur du jour, et pas les mots.

Bon d'accord, je ne sais pas m'orienter mais...

le GPS, lui, ne fonctionne que quand je n'en ai pas besoin !

Bon signe ou pas ?

À 1h30 avant un entretien pour changer de poste, une coccinelle vient se poser sur moi.

Interrogation Raptéenne

À côté de moi une personne regarde un film, sur sa tablette, dans une rame de la ligne 8, du métro. Je m’interroge sur le fait que cela me gêne. Je vois ce qu’il regarde. Je suis entrée, dans son monde, sans y être invitée.

Un couple

Depuis plusieurs minutes, je regarde un couple qui s’engueule. Puis, je passe à autre chose. Mon regard de nouveau se pose sur eux, ils continuent. J'explique ce phénomène à la personne qui est à mes côtés. Elle me rappelle la dure réalité que certaines personnes ne savent communiquer que de cette façon.