La valeur d'une personne ★1

Hier matin, j’ai appris
qu’un couple avait vendu
son bébé 8000€.
Cela est la preuve que
certains donnent une valeur à nos vies.

Je me demande ce que
ce nourrisson deviendra,
tout comme celui qui avait été vendu
sur ebay, dans un pays européen.

Quelle valeur sommes-nous capables
de donner à nos vies ?

Commentaires

1. Le dimanche 1 septembre 2013, 09:39 par mirovinben

Question un peu provocatrice : si l’on ne peut donner de valeur à nos vies est-ce que cela signifie qu’elles n’en ont aucune ?

Et d’abord, quelle sorte de valeur ?

Si c’est une valeur marchande, on vend déjà au trop souvent “moins-disants” notre force de travail et on loue jamais assez cher notre intelligence et/ou notre imagination et/ou notre vie privée.

Moi qui suis en retraite, quelle autre valeur me donne-t-on à part une supposée capacité à consommer et à maintenir artificiellement une croissance improbable ? Je préfère ne pas le savoir. Car même ce critère là est cruel : j’ai de moins en moins de valeur.

2. Le dimanche 1 septembre 2013, 19:40 par Cunégonde
Si on arrive pas à donner une valeur à notre vie, cela ne veut pas dire qu’elle n’en a pas. Où, je travaille ma vie n’a pas de valeur pour certaine personne. Leur propre vie n’a pas de valeur. Alors celle de quelqu’un d’autre ne vaut rien. Pas seulement une valeur marchande, mais aussi senrimentale.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1183

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Comment maintenir sa gazinière propre dessus, dessous

Faire déborder, la dernière fois, non content de passer par dessus la casserole, c’est aussi passé par dessous la gazinière. Tout a disjoncté. J’ai du tout nettoyer.

Haruki Murakami 1Q84 ◆2

« C’était le lieu où il devait se perdre. C’était un lieu qui n’était pas de ce monde, qui n’avait d’existence que pour lui-même. Désormais, et pour l’éternité, aucun train ne s’arrêterait à cette gare pour le ramener dans son monde d’origine. »

Déjeuner sur l'eau

2 groupes de 5, 2 bateaux à moteur pour un déjeuner, sur la Seine.

Barboter

Avec grand plaisir dans les 2 dernières piscines que j’ai découverte. Même si je ne barbote que dans les petits bains, à tord puisque je me suis aperçue que les maîtres-nageurs surveillaient plus les grands bains. Il faut que je remercie les maîtres-nageurs qui me donnent des cours. Ils ont su me donner suffisamment d’autonomie pour que j’aille découvrir d’autres piscines.

Travaux

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Je pense que je viendrai voir l’avancée des travaux.