La valeur d'une personne

Hier j’écoutais les informations.
Une jeune roumaine, bardée de diplômes
et qui a obtenu la nationalité française en 6 mois
expliquait qu’il est normal que l’état donne facilement
la nationalité française à quelqu’un comme elle
plutôt qu’à un chômeur.

J’ai du mal avec de tels propos.
Je les comprends mais je ne les admets pas. Pour moi, ces propos donnent une notion de rentabilité à la vie humaine.

Commentaires

1. Le samedi 31 août 2013, 09:31 par mirovinben

J’y vois plutôt une notion de rentabilité à l’acquisition de la nationalité française. Pour le pays et pour le postulant.

2. Le samedi 31 août 2013, 09:40 par Cunégonde
Il est plus aisé de l’avoir selon ce que nous avons, diplome; fortune.
3. Le samedi 31 août 2013, 10:07 par Franck

Je suis d’accord avce toi, je suis gêné par ce qu’elle affirme. C’est une discrimination qui n’honore pas notre pays.

4. Le samedi 31 août 2013, 11:29 par mirovinben

Je réagissait juste et uniquement à “ces propos donnent une notion de rentabilité à la vie humaine”.

5. Le samedi 31 août 2013, 12:56 par Cunégonde
Mirovenbin, j’avais bien compris cela.
6. Le jeudi 5 septembre 2013, 22:27 par El

Je l’avais entendue aussi, et étais restée choquée et par son discours et par la réalité qui le rend possible.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1182

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Pique-nique

Hier soir, après avoir tourné, viré, téléphoné j'ai enfin retrouvé la bande de Paris Carnet. Devant à un bôbô de bœuf, pour ma part, d'autres se sont laissés aller à des plats plus exotiques; vu le beau temps et la chaleur ambiante, une envie de pique-nique naquit. La date retenue est le 24 avril, où: sur l'île de Charentonneau, comment: en bateau, grâce à Voguéo.

C'est l'hiver

Les grues passent. Leur vol, hier, était au dessus de moi.

Dans l'actualité

Encore et toujours le covid, je me refuse à dire la, oui j’assume le fait d’être sexiste, là. Sinon, on ne sait toujours pas, qui sera POTUS. On espère. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub