Photographier

Photographier, pour moi,
n'est pas un substitut à la mémoire.
Ce n'est pas juste créer des images
qui vont servir de catalogues de souvenirs.
Ce n'est pas simplement appuyer
sur un bouton puis archiver
ces clichés dans des albums ou sur des disques durs.

Photographier, c'est montrer donc s'exprimer.
C'est mettre en évidence ce que je vois,
et transcrire ce regard porté à ce moment précis.

Photographier est un acte solitaire, égoïste.
Pour que naisse une photographie d'une prise de vue,
tout le travail requis, repose sur mes choix, mes décisions,
mes seules interprétations de la couleur, des contrastes,
de la densité, de la préférence de l'instant de déclenchement...
Que sais-je encore ?

Photographier, c'est donner.
Le seul moment de partage est l'exposition,
que celle-ci soit sur des cimaises dans une galerie,
sur des grilles dans un endroit public,
ou juste sur une galerie web.
La photographie est offerte.
C'est un aboutissement.
Le moment où mes photographies ne sont plus qu'à moi.

Commentaires

1. Le samedi 9 octobre 2010, 09:40 par mirovinben

Toutafédacor...

Je pratique les deux (pense-bête et expression). Certaines photos prises dans le jardin à des moments précis (première fleur, premier bourgeon, première récolte) sont là pour me rappeler un état de la végétation que je pourrait comparer au même les années précédentes. Si, en plus, ces photos ont un intérêt "artistique" et/ou donnent envie de partager ce moment, c'est du bonus.

J'avoue pratiquer très beaucoup plus l'instantané que la composition.

2. Le samedi 9 octobre 2010, 15:17 par Cunégonde

Pourtant, j'apprécie beaucoup certaines de tes compositions.

3. Le samedi 9 octobre 2010, 17:20 par mirovinben

Merci...

Quand j'évoque le terme de "composition", je pense à "mise en scène". Souvent ce que j'immortalise n'a fait l'objet d'aucun déplacement, arrangement ou nettoyage.

Par contre, le photographe tourne autour, se penche, grimpe ou (plus rarement) rampe pour chercher le meilleur angle et la lumière kivabien... Quand il le/la trouve.

4. Le dimanche 10 octobre 2010, 13:07 par imposture

je vis le moment, les autres se chargent d'«immortaliser». d'autres encore font de la photo un art et j'en profite. je me demande bien pourquoi je m'encombrerais avec tous ces appareils...

5. Le dimanche 10 octobre 2010, 23:26 par Ed

Photographier, peindre, écrire, il y a beaucoup de points communs dans tout cela, et cela colle avec toutes les remarques faites après ta note aussi.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/299

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Non mais

Je vais faire du tourisme à 1h30 de train de Paris. Je stresse autant que quand je prends l’avion pour aller de l’autre côté de l’océan. On se refait pas, même si j’y travaille.

Sabine Weiss

Je suis allée voir cette expo avec 2 inconnus. Très sympa, les inconnus, l’expo, et le lieu.

Un sac à main

Il entre en voiture, il est noir, énorme, lourd et épais. Il est porté par une personne qui ne voit pas, et qui ne regarde pas. Être dans son monde au milieu de la foule est très pratique pour s'extraire de cette dure réalité. Je suis en train de lire. Mon livre bouge. J'ai cru qu'il allait entrer en collision avec mon visage. Le sac se baisse, je m'en sers pour appuyer mon bouquin. La personne dont l'épaule porte ce sac réagit en se retournant. Mon grand sourire moqueur, et l'arrivée à ma station ont stoppé net ses réactions.

Genre

« Je connais un couple d'ils, et une couple d'elles. » J'apprécie beaucoup ses ptites erreurs de langage.

chat.jpg

J'ai fait joujou

Grâce à mon backup fait avec acr@nis, j'ai remis mon micro au propre, il est tout beau. Surtout il marche beaucoup mieux. Je me suis donc amusée avec un logiciel photo oublié. Cela donne ça: