Renoncement

Ce mot pour, je ne sais trop quelles raisons
a rouvert ma boîte à questions.

Le renoncement fait partie du deuil.
Il m'a permis d'accepter (la partie la plus dure).
Pourtant, renoncer pour moi a
un rapport avec ma peur de manquer.

Renoncer, c'est aussi assumer pleinement ses choix.
C'est accepter de perdre ce que l'on ne veut pas
ou ce que l'on pense, ne pas pouvoir pas perdre.

Renoncer demande d'aller vers l'inconnu;
L'inconnu, cet inquiétant stresseur
Il faut lâcher, perdre, quitter ce que l'on possède
pour pouvoir aller vers d'autres horizons.

Le renoncement, nous aiderait-il à
nous débarrasser de toutes les futilités
qui encombrent nos vies ?

Commentaires

1. Le dimanche 24 octobre 2010, 13:16 par mirovinben

Une de mes maximes favorites : "Choisir, c'est renoncer." Et là le renoncement n'est pas une plongée dans l'inconnu mais simplement le fait d'abandonner une option au profit d'une autre.

Sinon, je confirme qu'il est douloureux de renoncer à quelque chose pour peu qu'il n'existe pas d'alternative. Là, le manque peut être profond.

Quant à se débarrasser de toutes les futilités. Ça devrait être facile, tant le futile est léger. Sauf que le futile nous paraît très souvent indispensable. Ne serait-ce que pour éviter toute remise en question toute faille dans l'armure.

2. Le dimanche 24 octobre 2010, 19:14 par Cunégonde

Le futile, nous apparait aussi utile.
Je préfère ta façon de voir le renoncement que la mienne.

3. Le lundi 25 octobre 2010, 12:14 par imposture

encore des qui s'inquiètent de la futilité?

au fait, «peur de manquer» quoi exactement?

4. Le lundi 25 octobre 2010, 18:29 par Cunégonde

Ça, c'est une bonne question.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/5

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Jour 15 du déconfinement

Ce matin, en allant travailler il y avait, en plein milieu de la rue, un homme sur une trottinette électrique qui prié à tue-tête. Il conjurait dieu de laisser tranquille sa famille. Ce soir, un homme sur des rollers qu’il savait peu maitriser, pousser une poucette, tout en ne lachant pas des yeux, un gamin qui le suivait en draisienne. Je me suis demandée si ce n’était pas lui qui aurait dû prier. C’est sûrement parce que je suis une athée pratiquante que cette idée m’est venue. J’ai fait 15064 pas, monté plus d’une centaine de marches.

Dimanche 74

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. J’adore les cygnes.

Deux places

Une seule personne se lève, dans le wagon, pourtant deux places se libèrent.

Contente, j'étais

3 jeunes filles qui arrachent les affiches du dingue hurleur. C’était mon ptit moment bonheur du jour.

J'ai envie...

J’ai trouvé cette idée sur le blog envie de douceur J’ai envie d’arrêter de travailler J’ai envie d’aller au Japon J’ai envie d’aller à Seattle J’ai envie que les gens soient plus bienveillants J’ai envie de plus de gentillesse J’ai envie de plus de partage J’ai envie que la colère soit entendue J’ai envie qu’il y ait plus de bonnes séries à la place de films neuneus pour noel J’ai envie que mes bestioles soienten bonne santé. J’ai envie que l’on ait une politique plus humaine. J’ai envie qu’il y ait plus d’équité J’ai envie que mes proches soient en bonne santé J’ai envie que ceux qui sont malades et une chance de guérison J’ai envie d’ “aquérir” plus d’empathie J’ai envie de trouver une écharpe et un bonnet violet pour les prochaines marches #NousToutes J’ai envie de plus de transport en commundans toute la France. J’ai envie de plus de place dans le métro. J’ai envie de plus repartie à la piscine. J’ai envie de plus de rencontres. J’ai envie que Fotclear me soit plus simple. J’ai envie de refaire de la photo. J’ai envie qu’on me fiche la paix. J’ai envie de voir mes amies de la terrasse de l’Europe. J’ai envie que quelqu’un partage aussisa liste