Mot-clé - trouille

Fil des billets - Fil des commentaires

Japon questionnement ¥2

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Japon_p.jpg

Bloquage

Je vais au restau avec Nath.
Tout d’un coup,
J’entends : “appelez les secours
quelqu’un fait un malaise.”
Je réagis pas,
l’autre réagira !
Nath me dit que c’est la dame
derrière moi qui a fait un malaise.
Je me tourne, me lève,
je m’aperçois qu’elle s’est affaissée
sur elle-même.
Je la prends sous les bras
le serveur enlève la chaise,
je la mets en PLS,
( les cours de secourisme,
ça sert !).
Elle revient à elle,
je lui demande son nom,
son prénom, sa date de naissance.
Je lui annonce que les pompiers vont arriver.
L’amie avec qui elle déjeunait
est venue nous rejoindre.
Elle a rien pu faire,
elle était bloquée par la panique.

Piscine⊙35

J’ai commencé il y a 2 ans,
aujourd’hui, vers 8h.

Cycliste mitigée

Hier vers midi, je suis allée
récupérer mon beau destrier bleu.
Je l’ai trouvé immense.
Il faut que je m’habitue aussi
au rétropédalage.

Le pire est d’arriver à faire
du vélo dans Paris sans avoir peur.
Sur les pistes cyclables,
j’adore cette fausse sensation
de liberté.

Élucubration

Je ne divague pas du tout
quand je me demande comment
je vais me balader au village
avec mon entorse.

Je n’ai pas d’élucubration
en entendant que le gouvernement
va s’en prendre aux consommateurs
de drogue. “Il n’ est pas normal que des gens
de quartiers nantis viennent acheter
dans des quartiers défavorisés.”
C’est vrai que les deals en plein jour
ne se voient pas!!!
C’est du foutage de gueule.

Ce n’est pas extravagant de reconnaître
que je suis énervée de à cette heure-ci.

Piscine⊙21

J’en suis rendue à partager
le petit bain avec les bébés nageurs.
Je suis mon principal stresseur.
Je me suis imposée de faire 4 longueurs,
la dernière fois, j’en avais fait 3.
Je ne suis pas arrivée à souffler
dans l’eau. Mais j’ai tenu plutôt mal gré que bon gré.
Même sur le dos j’ai eu du mal.
J’ai bu la tasse.
Alors je suis sortie du grand bain,
pour aller dans le petit.
Le dimanche matin, il est
réservé aux bébés nageurs.

Déjà j’arrive à aller dans le grand bain
toute seule. À force je vais bien finir
par mettre la tête sous l’eau par réflexe.
Cela ne fait que 4 mois que
je vais à la piscine.

Catastrophe

J’espère qu’il n’y en aura pas
demain.

Mommy

Une jeune femme et un jeune homme
sortaient en même temps que moi,
du cinéma dans lequel nous venions de voir
Mommy.
Tout comme eux, j’avais du mal
à sortir du film, tellement il est prenant.

Encore une visite au commissariat pour rien

Je suis allée porte plainte,
dans le cadre de mon travail, pour menace simple,
si je peux qualifier cela comme ça.
L’officier qui m’a reçu commence à taper,
puis se tourne vers son voisin
pour lui demander comment
il peut qualifier la plainte.

Il explique donc à son collègue que
je me suis faite menacer
dans le cadre de mon travail, et que la personne est partie.
Son collègue me demande
si cette personne avait réitéré ses menaces.
J’ai répondu qu’il m’a dit 2 fois de suite
qu’il allait me casser la gueule,
avec plus ou moins de tact il m’annonçait que
la plainte n’était pas recevable.
Le policier, en face de moi, n’a pu
prendre qu’une main courante.
Si cette personne m’avait insulté,
j’aurais pu porter plainte.
La prochaine fois que l’on ne fait
que me menacer, je demanderais que
l’on m’insulte aussi.

Pas difficile

Non, pas difficile, même trop aisé
de casser une vie.
J’en vois trop des gens cassés par la vie.




Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Je l'ai fait

J’ai pourpensé longuement sur mes cartons.
Je commence ou pas.
Je les range oû?
Etc

Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Il va falloir que je m'y mette

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

1387006804779p.jpg

Comme j’en ai marre d’attendre,
je me suis dit que ce n’était pas plus mal
que je commence à faire les cartons.

Ce matin

J’ai obvié au réveil
très matinal de Fil,
et au changement d’heure.

J’ai aussi obvié à un cauchemar.
Dans le futur appartement que j’espère
avoir, il n’y avait pas de prise téléphonique,
et pas d’internet, ce manque était insupportable.


Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Avis de recherche

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

20130818-1p.jpg

Le propriétaire de ce doudou.

Je n'aime pas ça du tout

les surprises, je suis trop angoissée pour les apprécier.

Soyons clair

Frayer avec l’extrême droite
n’est pas républicain.
Fréquenter l’extrême droite
n’est pas démocratique.

Manif

je suis allée à la manif dont
j’ai publié l’affiche ici.
Je n’ai pas aimé voir des gens portant
une capuche sur la tête et un foulard sur le visage.
Je n’ai pas aimé la façon dont m’a répondu
celui à qui je demandais une explication à cela.
Je n’ai pas aimé sa manière de me parler.

Pourquoi pour combattre le fascisme,
Ils utilisent les mêmes armes qu’eux ?


20130623_151915p.jpg


Si vous cliquez sur la photo, elle s’aggrandit

Soyons clair

Frayer avec l’extrême droite
n’est pas républicain.
Fréquenter l’extrême droite
n’est pas démocratique.

Mes clés

J’étais à la porte de chez moi,
entendez par là de ce blog.
Les sorciers dotcleariens m’ont donné la solution
pour pouvoir passer la porte.

20130313_110116.jpg

Flash■2

Des phares au loin,
le bus n'avance pas.
On passe à côté de l'accident.
Les pompiers et le SMUR interviennent.
Le visage de cette femme africaine hagard.,
le bus me transporte ailleurs
chez moi.

- page 1 de 2

Articles consultés récemment

On fait mieux comme préparation

Un examen professionnel avec une alvéolite. J’espère que le paracétamol me donnera des ailes de 14h à 16h30.

manger, boire, fumer, respirer, consommer

Manger, m’occupe trop. Boire, je dois me forcer à boire, un litre et demi d’eau par jour. Fumer, j’ai arrêté depuis 14 ans, maintenant. Respirer, difficile parfois avec le masque. Consommer, l’essentiel doit composer nos paniers. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub

Ma crise de la soixantaine

Comme toutes mes grandes crises, je les fais en avance. J’ai réalisé en parlant à des ami⸱es que j’avais peur de mes 60 ans à venir, comme si à 60 ans tout s’arrête. La fin de ma vie. Cela est fou, je sais. Mon premier cap a passé a été 53 ans, l’âge auquel ma mère est morte. 60 ans est l’âge que ni père, ni mon frère ont passé.

epi13022011.jpg

Épi le 13 février 2011

pour Samantdi

Le plaisir de photographier (1)

En premier lieu, avoir le plaisir de détenir un support pour m'exprimer. Photographier pour moi, c'est montrer donc c'est m'exprimer. Un vendredi soir, mon père est entré dans la maison avec une boîte contenant un zénith. Cet appareil était pour ma mère. Je crois qu'elle ne s'en est jamais servi. Naturellement, il s'est retrouvé entre mes mains. J'ai appris avec lui à faire des photos. Cela a duré une bonne dizaine d'années. Le fait d'avoir pris la dernière photo de ma mère m'a tellement bouleversée que je ne voulais plus photographier. Mon zénith m'a donné la possibilité de traduire ma vision des choses. Dès le début, j'ai acquis beaucoup de défauts. Ma culture photographique m'a ouvert les yeux. Voir et revoir des photographies dans des livres, puis dans des expos, aiguisent l’œil. Une rencontre avec A. (un passionné) de multiple discussions, un nouveau boîtier est arrivé entre mes mains un nikon F3. A. m'a fait travailler la photographie comme je ne l'avais encore jamais fait. Je devais tout noter de mes séances de prise de vue. Quel diaphragme, quelle ouverture pour quel effet recherché ? Je n'utilisais qu'un 50mm. Sinon, je crois qu'il aurait fallu que je commente mon choix du caillou. Pour une photo que je pensais être bonne, je devais lui expliquer ce que je voulais montrer, et comment j'avais réussi à le retranscrire. Maintenant, je travaille soit seule, soit avec B. L'exigence de notre travail en commun me permet de progresser. La prise de vue est mon premier plaisir lorsque je construis une photographie. Le plaisir est aussi dans le fait que quand le doigt appuie sur le déclencheur rien ne peut présager qu'il s'agira d'une photographie ou d'une banale image.