Mot-clé - chansons

Fil des billets - Fil des commentaires

Je me suis trompée d'heure

Je me suis trompée d’une heure,
pour embaucher.
Du coup, j’écoute Jeanne Added,
dans le square des Abbesses.

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

A_p.jpg

C'est beau la vie

Je branche mon ordinateur portable,
une flamme sort de la prise,
tout disjoncte.
Pas énervée du tout,
je shoote dans la porte coulissante de la cuisine,
mon petit orteil gauche n’a pas résisté,
pour autant il n’est pas cassé.
Le congélateur n’a pas survécu.
Lundi, j’ai un beau frigidaire-congélateur.

J’aurais préféré que mon orteil soit cassé
j’aurais été sûre d’avoir un arrêt conséquent.
Là, je suis arrêtée jusqu’à lundi inclus.
C’est beau la vie.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Jean Ferrat

Trait de caractère★16

Je chante comme casseroles et faussets.
Je chante peu voire pas du tout.
J’écoute très peu de musique voire pas du tout.

Juliette est quand même une artiste que j’écoute.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Juliette

Prudence

Cette chanson qui date de 2005
reste si actuelle.
Nous manquons sûrement de prudence
face à la menace des crânes rasés.
Il n’y a pas que la couleur de la peau
qui leur donne envie de jeter des gens dans la Seine.

Langue de pute

Oui, il m’arrive d’être
langue de pute.

Qu´est-ce que j´oublie?

Contrairement à ce que dit
la chanson, je ne crois pas que
l’on puisse oublier la vie.

L’injustice de la vie nous rappelle
quelques fois la dure réalité de celle-ci.

C'est chouette

Je ne me souviens pas avoir ressenti
l’arrêt d’une souffrance.
Petit à petit, je me rendue compte
que je reprenais plaisir à certaines choses.

Jamais je ne me suis dit :
« C´est chouette C´est comme une rage de dents quand ça s´arrête. »

Ce n'est pas tout d'être mon père

C’est le drame que
nous avons vécu mon père et moi.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Laissez les Enfants

« Laissez les enfants grandir
Avant qu´ils nous ressemblent. »

Certes mais sommes-nous tout le temps adulte ?

Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Les amis d'autrefois

Mon village est mon île.
Mes amis d’autrefois sont peu nombreux.
Ils sont, pour certains,
le miroir de mon évolution.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Ça n'se voit pas du tout

Ça n’se voit pas du tout
avant, c’était vrai
Maintenant, on se marie.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Pas difficile

Non, pas difficile, même trop aisé
de casser une vie.
J’en vois trop des gens cassés par la vie.




Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Zen

J’aimerais l’être zen
mais pas comme dans la chanson.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Que vous êtes beaux

« Permettez enfin qu´on vous dise
Que vous êtes beaux. »
Si c’était vrai, pourquoi pas.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Cul et chemise

Je n’ai jamais vécu une relation
où l’entente pouvait être qualifiée de
cul et chemise.


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Je n'ai pas dit

En cinq ans de blog, ici,
je me rends compte de tout ce que
je n’ai pas dit.

On ne présente qu’une certaine facette de soi.
Comme l’on ne veut bien voir qu’une certaine partie de soi.
Arrive-t-on à être objectif avec soi-même ?


Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Pour un portrait de moi

Il vous suffit de lire ce blog.
Facile.

Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Le p'tit sac à dos

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

1391321588534p.jpg

Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Malentendu

Il faut croire qu’un malentendu
peut durer plus longtemps
qu’un « entendu » qui n’a que 2 à 3 ans
de vie, statistiquement.

Ma participation aux chansons à prise rapide
Ce mois-ci Anne Sylvestre

Articles consultés récemment

Dimanche 124

Square Roger Stéphane

Je vais finir par l'avoir

Mon immeuble neuf de 7 ans a été oublié quand le quartier a été fibré. Un opérateur a installé la fibre l’année dernière. Fin mars, début avril, mon opérateur me contacte pour installer la fibre dans mon appartement. On prend RDV. Le technicien a fait tous les branchements dans mon appartement. Il manquait le raccordement à l’immeuble. Nouveau RDV. Le gardien étant absent, le technicien a rien pu faire. Je suis partie en vacances, Mon opérateur n’a plus de disponibilité. Vendredi dernier un nouveau technicien revient. Il fait des aller/retours entre le local technique de l’immeuble et mon appartement. Il m’informe que ma box est trop vieille, il a demandé un remplacement. La nouvelle box est arrivée hier. Je la branche. Erreur 80. J’appelle mon opérateur. Après des tests, j’apprends qu’il faut qu’un technicien revienne. La fibre n’a pas été branchée dans le bon emplacement, Dans le local technique de l’immeuble.

Lentille

Je n’ai jamais pu en porter, des lentilles, mes lunettes font tellement partie de moi qu’elles me manquent dès que je ne les ai plus sur le nez. Je n’ai pas de souvenirs de moi, sans lunettes. Pour les autres lentilles, J’aime bien les vertes, les blondes, les corail, les beluga, les rouges.

La colère du clic-clac

Mon clic-clac est un vieux grincheux. Il faut dire qu’il a déjà subi Bombarde, que là il partage mon appartement avec Épi et Fil. Les griffes de mes bestioles ne l’ont pas épargné le pauvre. Je prends soin de lui. Je le recouds si nécessaire. Quand j’ai eu Épi, j’ai réfléchi au fait de changer de clic-clac. J’ai fait le choix de le garder. Je lui ai même acheté une nouvelle couette. Celle-ci s’est avérée être une bonne protection pour la couette initiale. En effet, j’ai gardé la couette originelle, elle est de très bonne qualité. Très épaisse et en coton assez résistant, mieux que celle qui devait la remplacer. Ma nièce et une de ses amies sont venues. Elles ont dormi dans mon clic-clac. Ce matin, j’ai défait le lit et voulu remettre en position assise, rien à faire, il restait en position lit. Pourtant j’avais bien repéré un nouvel endroit à recoudre. Pour ce faire, j’avais regardé dans ma boîte à couture s’il me restait du coton pour raccommoder cela. J’avais même pris la décision d’enlever le tissu marron qui recouvrait sa partie basse. Mon clic-clac demeurait en position lit. Mon mètre en main, je mesure pour en acheté un neuf. J’étais contrainte à cette dure réalité. Une dernière fois, j’essaie de le remettre en position assise. Il avait fini sa crise.

Dangereux, le télétravail !

Je suis en formation zoom. En me levant de mon canapé, crac, lumbago.