Une rencontre incongrue

J’ai acheté 10 crevettes pour
renouveler les miennes.
J’avais RDV à l’hotel de ville,
à 14h.
Je me suis préparée
une salade composée.
Vers 11h, je suis partie de chez moi.
Je longeais la Seine.
Vers 12h30,
je suis allée,
dans un petit parc,
à côté de Notre Dame.
Je me suis trouvée un banc,
à l’ombre.
J’ai sorti ma salade.
J’ai commencé à manger.
J’ai regardé sous le banc en face.
Il me regardait aussi.
J’ai tapé le sol avec mes pieds.
Je lui ai dit de décamper.
Les gens me lançaient
des regards bizarres.
C’est moi qui suis partie ailleurs.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/3094

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

pulverisateur.jpg

Pulvérisateur

Vous pensez qu'il s'agit d'un vulgaire pulvérisateur. Il n'en est rien. C'est l'arme fatale contre les conneries des bestioles. Quand elles font des bêtises, et que je me fâche, le résultat n'est pas toujours celui escompté. Par contre, il suffit que l'une comme l'autre me voit agiter cette arme, et elles arrêtent. Parfois, je suis dans l'obligation d'appuyer sur la gâchette. Ainsi elles comprennent la dangerosité de cet objet.

Du provisoire qui dure

Comme tout le reste. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub

Brève d'une personne sûre d'elle

“Je me suis demandée profondément, je me suis questionnée intérieurement, je me suis interrogée moi même.”

Détail dans le bus. 5

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

#NousToutes

Jolie soirée avec plein de femme, beaucoup de jeunes. Certaines, comme moi, nous découpions des foulards violets, pour la marche de samedi. D’autres fabriquaient des pancartes. Cette marche sera belle.