Je vais chez le coiffeur, j'assiste à une leçon sur l'indépendance

Sur les conseils d’Isaparis,
je vais chez son coiffeur.
On me lave la tête,
mais le coiffeur est parti déjeuner.
Il arrive 1/2 heure plus tard.
Non je n’étais pas énervée.
Il a pris les ciseaux et
a commencé ma coupe.
Avant de finir,
il a expliqué à son apprentie
qu’elle devait apprendre un métier.
Elle devait être indépendante de son mari.
Demain il pouvait ne plus être là.

Commentaires

1. Le lundi 9 mai 2022, 13:33 par Gilsoub

C’est rigolos, parce que c’est exactement ce que nous disait ma mère qui était de cette génération où les femme faisait tout à la maison ; mon père ne savait pas faire des oeuf au plat ou des pâtes !
Ont était Quatre garçons, et elle tenait à ce que l’on sache faire la cuisine, coudre un bouton ou un accro et bien sur le ménage. “Comme ça vous serez indépendant, quoiqu’il arrive !” ;-)

2. Le lundi 9 mai 2022, 19:48 par Cunégonde

Sage femme !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/3046

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Je ne comprends pourquoi

Avec ma phobie du sang, je regarde autant de séries médicales.

Flash■11

Appuyée contre la porte. Le métro roule aussi vite que mes rêves. La porte s’ouvre. Mon rêve est stoppé.

Princesses

366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub