Dimanche 118

Da_p.jpg

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2831

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

L'Auberge des blogueurs

J’ai fini aujourd’hui la lecture du jeu de l’été : l’Auberge des Blogueurs. C’est un splendide jeu auquel je suis ravie d’avoir participé. En tant que lectrice, je me suis éparpillée, je n’ai pas toujours priorisé le blog. Du coup, j’ai pris trop de retard. Et il y avait 7 à 8 billets à lire par jour. Quand je lisais, je voyais les personnages évoluer comme dans une série. J’en regarde trop, peut-être. J’ai eu après ma participation, celle-ci “m’obligeait” à tout lire, une lecture très sélective. Je ne lisais plus que les personnages qui m’intéressaient, désolée pour les autres. Dans quelques temps, peut-être… En tant qu’auteure, j’ai pris mon personnage à la légère. Je ne l’ai pas assez étoffé. Il manquait de profondeur. Faute de temps, je n’allais pas assez sur le forum. J’ai compris que tardivement l’implication qu’un tel jeu réclamait. J’aurai dû être plus organisée. Du coup, je n’ai pas su créer d’interaction, ni même osé. En plus, je participais en début de jeu, de toute façon après, je n’aurais pas pu, et il a fallu laisser le jeu se poser, vivre. Comme tout était facile. Je sais que les frères Molette ont accompli des prouesses. Visuellement, le blog est très beau. Le forum est top. J’ai cherché à droite, texte suivant, du texte que je venais de finir. Je ne l’ai pas trouvé. J’ai fini par comprendre que c’était fini.

Take a walk on the wild side

Une marque de bagnoles a choisi cette chanson de Lou Reed pour sa pub. À chaque fois que je la vois j’ai un goût amer.

Somatisation a son paroxysme

Ne pas prendre l’expression « ça empêche de dormir » au pied de la lettre. Et dormir quand même.

Le plaisir de photographier 3

En troisième lieu, montrer c'est partager. Montrer, à qui, sur quel support, pourquoi faire... ? Prendre la décision de montrer une photographie n'est pas toujours une chose aisée, ni simple. Révéler une de mes vues signifie que je donne un bout de moi. Montrer veut dire aussi que je dois accepter. Montrer, c'est vouloir susciter une réaction. Partager une photographie avec autrui, constitue la phase finale. Je vous donne à voir ici quelques photos, d'autres sont visibles sur ma galerie qui est un autre support, différent. Je ne mets pas, en général, les mêmes photos sur mon blog que sur ma galerie. Pour moi, même si quelques personnes ont accès aux deux, il ne s'agit pas du même public, ni même du même discours. Il existe aussi un autre travail que je fais avec B. Il s'agit de photographies documentaires. La majorité de notre travail est constitué de paysages urbains.