Je suis une exploiteuse

D’habitude quand j’ai trop de crevettes,
pour éviter la surpopulation,
je les donne.
Là, je les ai vendues.
D’où cette sensation de les exploiter.
J’en ai vendu 40,
J’en rachète 10.
Je fais ça aussi tous les ans,
pour qu’elles restent
bien rouge et en forme.

Commentaires

1. Le samedi 22 août 2020, 18:02 par Pablo

Maintenant il te faudrait déclarer cette activité économique et payer les impôts correspondants

2. Le samedi 22 août 2020, 18:15 par Cunegonde

Certes, mais je ne fais pas de bénéfice, au contraire. Je vends pour 20€ de crevettes, j’en rachète pour 10€. J’achète pour 8€ de mousse de java, pour elles. Et j’ai payé 4€50 l’annonce.
Je vais demander un crédit d’impôt.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2704

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Cuisine Franckesque ce soir

Pastèque, féta.

Épi

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Elle a rien au cœur. C’est une bonne nouvelle. Elle n’a pas refait de crise. La véto m’a demandé de filmer la prochaine crise, si je suis présente. J’ai des doutes sur mes capacités à y arriver. Pourtant c’est pour que la véto puisse voir ce qui se passe.

L'Auberge des blogueurs

J’ai fini aujourd’hui la lecture du jeu de l’été : l’Auberge des Blogueurs. C’est un splendide jeu auquel je suis ravie d’avoir participé. En tant que lectrice, je me suis éparpillée, je n’ai pas toujours priorisé le blog. Du coup, j’ai pris trop de retard. Et il y avait 7 à 8 billets à lire par jour. Quand je lisais, je voyais les personnages évoluer comme dans une série. J’en regarde trop, peut-être. J’ai eu après ma participation, celle-ci “m’obligeait” à tout lire, une lecture très sélective. Je ne lisais plus que les personnages qui m’intéressaient, désolée pour les autres. Dans quelques temps, peut-être… En tant qu’auteure, j’ai pris mon personnage à la légère. Je ne l’ai pas assez étoffé. Il manquait de profondeur. Faute de temps, je n’allais pas assez sur le forum. J’ai compris que tardivement l’implication qu’un tel jeu réclamait. J’aurai dû être plus organisée. Du coup, je n’ai pas su créer d’interaction, ni même osé. En plus, je participais en début de jeu, de toute façon après, je n’aurais pas pu, et il a fallu laisser le jeu se poser, vivre. Comme tout était facile. Je sais que les frères Molette ont accompli des prouesses. Visuellement, le blog est très beau. Le forum est top. J’ai cherché à droite, texte suivant, du texte que je venais de finir. Je ne l’ai pas trouvé. J’ai fini par comprendre que c’était fini.

Déconfinement, jour 6 bis

J’ai marché 9km pour aller à la boulangerie Aki. J’ai pris un éclair au yuzu, et un doroyaki. Il paraît qu’il faut aussi gouter les doroyakis de chez Tomo. Je suis passée par la place de la Concorde, et la place Vendôme, je n’avais jamais vu autant de flics au mètre carré. Cet aprem, après une petite sieste, véto pour Epi. Elle m’a rassurée. Les résultats de la prise de sang sont bons. Le 3 juin, l’écho du cœur et là on saura si c’était une crise d’épilepsie ou un avc même si c’est rare chez un chat. Je suis allée m’acheter des fruits et des légumes. Je suis revenue avec des fraises et des abricots.