Je me suis fait tester

Il y avait un dépistage organisé
pas loin de chez moi.
Après maintes hésitations,
j’ai décidé d’y aller.
Je me retrouve face à quelqu’un qui
me parle pour m’expliquer la marche à suivre.
Je ne l’écoute plus,
son masque est sous son nez.
Elle me parle et je ne suis pas sûre
d’être à plus 1m d’elle.
La seule chose que je suis capable
de lui dire est : votre masque est sous votre nez.
Sa collègue aperçoit mon “malaise”.
Elle me dit de rejoindre la file.
Je me suis levée.
Et j’ai attendu mon tour pour le médecin.
Ensuite le test de la goutte sur le doigt,
puis le test, dans le nez,
fortement désagréable.
Les résultats de la goutte de sang
sont négatifs.
Les autres, je les aurai mardi.
S’ils sont positifs,
je serai appelé avant.

Commentaires

1. Le samedi 13 juin 2020, 05:25 par Pablo

Mais pourquoi, le masque sous le nez. Ils ne se rendent pas compte ? Sur le menton, autour du cou. Pourquoi.

2. Le samedi 13 juin 2020, 05:51 par Cunegonde

Parce qu’il avait glissé, et qu’elle ne l’a pas remis en place.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2673

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Entendre encore ça

Au 21ième siècle : ” une femme est faite pour procréer”. J’étais choquée.

Brève de quelqu'un qui s'aime

Je m’auto-kiffe.

Détail dans le bus. 7

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

banalité@1

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Mon rêve était bien fini

J’étais en plein rêve bizarre. Mon téléphone sonne. Je décroche, on me parle. “Je vous avais dit que je vous donnerai des nouvelles de madame Idriss”. Je me suis entendue dire mais c’est pas moi. On m’a parlé, et j’ai raccroché. J’ai regardé mon téléphone, l’indicatif était 262, c’est le Wisconsin. Il était 7h04.