Jour 52 du déconfinement

J’ai encore dû monter 6 étages,
une chouette rencontre se mérite.
J’ai mangé une très bonne
part de tarte.

Je vais pouvoir aller à Chartres,
début juin.
Il faudra que je m’organise,
je ne sais pas si les restaurants,
là-bas, seront ouverts.

Je suis rentrée
en passant par l’Arc du Triomphe.

J’ai fait 15666 pas.

Commentaires

1. Le vendredi 8 mai 2020, 11:00 par Pablo

Oh oui, elle avait l’air super, sur ta photo, cette tarte ! “En passant par l’Arc du Triomphe” ça veut dire “dessous” ? (si oui, j’espère que ça te porte bonheur !) ou seulement par la place de l’Étoile ??

2. Le vendredi 8 mai 2020, 20:16 par Cunegonde

Seulement pas la place de l’Etoile. Sous l’Arc, il y avait des personnes qui préparaient le 8 mai,je pense.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2647

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Dimanche 107

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Verveine citronnelle bis

Quand je suis sortie de l’herboristerie. Je me suis dit que comme j’était dans le quartier, je me mangerais bien un dorayaki. Les magasins japonais étaient si prisés qu’une longue, trop longue file d’attente a eu raison de mon envie.

À chacun sa méthode ( billet en priorité pour quelqu'un qui s'intéresse au sujet)

Suite aux billets de Mirovinben, et de Franck, je me suis interrogée sur le traitement de mes prises de vues. Je n'utilise que les RAW. J'ai plusieurs cartes mémoire. Je transporte ces RAW sur le bureau de mon micro, grâce à un lecteur de cartes. Je ne touche plus à la carte mémoire tant que mes vues ne sont pas développées, au cas où. Le dossier dans lequel mes RAW se trouvent est nommé selon le sujet de la prise de vue, et la date ( par exemple jam17102010). Si sur la même carte, il y a plusieurs sujets, je crée plusieurs dossiers, et je dispatcherai mes RAW dans celui qui lui correspond. J'importe ensuite dans LR. Je crée un catalogue que j'identifie de la même façon que le dossier dans lequel les RAW se trouvent. Dans la bibliothèque de LR, je commence mon travail de tri. Toutes les vues qui ne me plaisent pas sont détruites, du catalogue et du disque. Je commence très rarement le développement en suivant. il peut se passer plusieurs jours voire plusieurs semaines. Quand je me décide, je ne développe mes photos, une par une, jamais de traitement par lot. Là encore, je détruis les vues qui me déplaisent. Je travaille le RAW en couleur de manière à ce que le résultat coïncide à ce que je pense avoir vu. Il m'arrive de basculer en n&b. Selon le rendu que je souhaite, j'emploie LR ou je joue aussi avec CS4, où j'ai le pluging adéquat. Une fois le résultat final obtenu, j'enregistre un JPEG à la taille, et à la résolution dont j'ai besoin. Pour finir, je sauvegarde, avant je gravais même. Mais maintenant que j'ai trois disques durs externes, je ne le fais plus. Mes trois DD externes s'appellent rouge, rouge vif, et rouge foncé. Sur le premier, je ne place que mes RAW. Sur les deux autres, j'exporte le catalogue de LR. Par fainéantise, j'enregistre aussi les PSD que j'ai du générer, pour ne pas avoir à les refaire,et le JPEG que j'ai obtenu soit pour ma galerie ou autre. Je synchronise les deux DD pour achever ma sauvegarde. À ce moment-là, je formate ma ou mes cartes mémoire utilisées, et je les re-range dans mon sac photo.

Dans quatre ans, j'aurais vécu la moitié de ma vie

Je ne me souviens plus à quel âge, j'ai décidé une bonne fois pour toutes que je vivrai un siècle. Je sais c'est un objectif que je ne peux contrôler, mais un rêve que j'apprécierai d'atteindre. Quand j'étais enfant, nous parlions de l'an 2000 comme... Là, en 2064, je souhaite être suffisamment valide et lucide pour voir, entendre et comprendre. Tout ne me plaira pas. Aujourd'hui, tout ne me plait déjà pas. J'ose pourtant espérer que des progrès auront été accomplis en science et en médecine. Certes, des découvertes sont toujours faites. J'espère qu'elles seront importantes. Il m'arrive de croire que les rapports entre les peuples entre les hommes seront plus simples. Tout me prouve le contraire. Le changement climatique, le manque d'eau, la pénurie et le changement de moyens énergétiques n'arrangeront rien dans les relations entre les États. J'espère que la vieillesse ne m'aura pas amoindrie au point de ne plus pouvoir goûter pour quelque temps au vieillissement de ce siècle.