Coup de gueule du pourboire et de la livraison.

Je relis ici ou là “on donne des gros pourboires aux livreurs”.
Vous les estimez à quoi vos gros pourboires ?
Comment ?
Aux montants de vos courses ?
Aux risques encourus par le livreur qui va venir chez vous ?
À votre peur de sortir ?
À la valeur que vous donnez à votre vie ?
À vos revevus ?
À ce que contient vos courses ?
Est-ce que ça vous donne bonne conscience de donner un “gros” pourboire ?
Car si vous mettez le livreur en danger
il risque ne pas l’apprécier
longtemps son pourboire !
Si vos courses sont essentielles
les livreurs font leur job.
Il faut juste savoir
s’ils ont toutes conditions nécessaires
pour le faire en toute sécurité.
Sinon il faut dénoncer ce que vous avez constaté,
même avec vos maigres moyens,
vos blogs, vos réseaux sociaux.
Les choses bougeront,
pas vite mais elles bougeront.
Il faut savoir si
vous vous respectez les gestes barrières.
Nos comportements peuvent être dangereux.
Nos gestes peuvent transmettre le virus.

Commentaires

1. Le dimanche 12 avril 2020, 17:56 par virevolte

D’accord avec toi ! Y’en a qui pensent que l’argent règle tout encore ! mais , non, l’argent ne soigne pas le covid, l’argent ne fait pas ressuciter les morts !
Moi, je ne commande rien, si j’ai besoin du necessaire je me déplace en prenant les précautions qu’on connait. Je peux me déplacer, j’aurais trop honte de faire déplacer quelqu’un pour des choses qui la plupart du temps ne sont pas de première necessité. je limite mes déplacements pour les courses à moins d’une fois par semaine, j’essaie d’allonger le temps au maximum entre deux sorties ravitaillement, là, ça fait 6 jours et je pense tenir au moins 8 ou 10 jours. Je me protège et je ne fais pas courir de risques aux autres, c’est le moins que je puisse faire !

2. Le dimanche 12 avril 2020, 20:42 par Cunegonde

Je comprends que l’on puisse commander. Des amis le font soit parce qu’ils ne peuvent pas sortir car personne à risque, soit parce qu’ils sont malades. Mais leurs achats sont réfléchis. Ils savent les risques qu’ils font prendre aux livreurs et ils ne se gossent pas avec de gros pourboires. Cette notion est si discutable qu’à mes yeux, elle perd toute sa valeur.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2609

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Je ne fraude pas, mais

Je ne paie pas le bus. Quand j’ai voulu aller à Cambridge. Je me suis achetée, avec l’aide d’une dame à qui j’ai demandé de l’aide, qui est allée chercher l’employée du métro. Cette dernière m’a tout expliquer. J’ai acheté une Charlie card. Je l’ai rechargée pour 2 voyages. Ma carte est vide, mais quand je prends le bus que j’explique qu’il faut que je recharge, dans le bus c’est qu’en cash, j’essaie de mettre un billet de 1$, même avec le chauffeur, ça ne marche pas. Soit le chauffeur me fait signe d’aller m’asseoir, soit il me le dit. J’ai payé le bus qu’une fois, plein tarif quand je me suis trompée de sens. Pour revenir sur mes pas, il manquait 7 cents, la chauffeuse m’a dit de m’asseoir.

Ici vous êtes chez moi

Vous êtes les bienvenus. Sachez que vos propos n’engagent que vous. Je me réserve le droit de supprimer vos commentaires s’ils sont agressifs, vulgaires, racistes, incitant à délit, crimes ou suicides, pornographiques, pédophiles, la liste n’est pas exhauxtive. Mes photographies et mes textes sur ce blog sont protégés par la loi française sur la propriété intellectuelle. Ils ne peuvent pas être utilisés sans mon accord. Le contenu de ce blog est protégé par les dispositions de l’article L122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Féminicides

Affichage dans le quartier de Pigalle. Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

Vol

Samedi, je me suis fait voler mon smartphone. Ce qui m’embête le plus n’est pas le smartphone en lui-même, malgré le prix important, mais tout ce que j’avais sur ma micro sd. Et le fait de me dire que quelqu’un peut détenir des infos sur moi.