Jour 25 du déconfinement

Je ne sais pas si c’est l’effet masque
mais les gens se rapprochent de plus en plus.
Ils sortent aussi de plus en plus.
J’ai l’impression qu’au début,
ils avaient peur,
et maintenant plus du tout.
Surtout s’ils connaissent
personne qui a chopé le covid.
En plus le stress généré par le confinement
ne fait pas ressortir le meilleur
chez nous.
Pour combattre les effets du gel
sur mes mains et poignets,
je mets de l’huile d’amande douce.
Et vous ?
J’ai fait 14955 pas et monté
une centaine de pas.

Commentaires

1. Le samedi 11 avril 2020, 11:28 par virevolte

Moi, ça serait plutôt l’inverse, je m’éloigne de plus en plus, je sors le moins souvent possible à part pour ma balade mais je ne rencontre plus personne, ils ont dû se lasser d’aller marcher… moi pas, je le faisais avant le confinement sûrement pas eux !
Et j’avoue que l’approche de la fin du confinement me fait super peur ! Donc, étrangement, je serais super contente si le confinement dure plus que prévu.

2. Le samedi 11 avril 2020, 21:14 par Cunegonde

Peur de quoi ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2607

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Je suis une exploiteuse

D’habitude quand j’ai trop de crevettes, pour éviter la surpopulation, je les donne. Là, je les ai vendues. D’où cette sensation de les exploiter. J’en ai vendu 40, J’en rachète 10. Je fais ça aussi tous les ans, pour qu’elles restent bien rouge et en forme.

Cuisine Franckesque ce soir

Pastèque, féta.

Épi

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Elle a rien au cœur. C’est une bonne nouvelle. Elle n’a pas refait de crise. La véto m’a demandé de filmer la prochaine crise, si je suis présente. J’ai des doutes sur mes capacités à y arriver. Pourtant c’est pour que la véto puisse voir ce qui se passe.

L'Auberge des blogueurs

J’ai fini aujourd’hui la lecture du jeu de l’été : l’Auberge des Blogueurs. C’est un splendide jeu auquel je suis ravie d’avoir participé. En tant que lectrice, je me suis éparpillée, je n’ai pas toujours priorisé le blog. Du coup, j’ai pris trop de retard. Et il y avait 7 à 8 billets à lire par jour. Quand je lisais, je voyais les personnages évoluer comme dans une série. J’en regarde trop, peut-être. J’ai eu après ma participation, celle-ci “m’obligeait” à tout lire, une lecture très sélective. Je ne lisais plus que les personnages qui m’intéressaient, désolée pour les autres. Dans quelques temps, peut-être… En tant qu’auteure, j’ai pris mon personnage à la légère. Je ne l’ai pas assez étoffé. Il manquait de profondeur. Faute de temps, je n’allais pas assez sur le forum. J’ai compris que tardivement l’implication qu’un tel jeu réclamait. J’aurai dû être plus organisée. Du coup, je n’ai pas su créer d’interaction, ni même osé. En plus, je participais en début de jeu, de toute façon après, je n’aurais pas pu, et il a fallu laisser le jeu se poser, vivre. Comme tout était facile. Je sais que les frères Molette ont accompli des prouesses. Visuellement, le blog est très beau. Le forum est top. J’ai cherché à droite, texte suivant, du texte que je venais de finir. Je ne l’ai pas trouvé. J’ai fini par comprendre que c’était fini.