Jour 17 du déconfinement

La journée a commencé très, trop tôt 5h.
Un sms avait fini d achever ma nuit.
Elle avait des symptômes.
12h30, c’est bien ça, 2 semaines d’arrêt.
En espérant qu’elle n’ait pas une forme sévère.
Plus la crise avance,
plus j’angoisse car il y a de plus en plus
de personnes que je connais,
de proches qui l’ont.
Je me sens démunie et impuissante.
La journée a été compliquée.
En allant prendre le métro,
j’ai vu une enfant et sa mère
avec chacune un masque rose.
Ça m’a achevé.

J’ai fait 16519 pas et
monté une centaine de marches.

Commentaires

1. Le vendredi 3 avril 2020, 10:58 par virevolte

Oui, on s’inquiète…
moi, je n’ai plus de nouvelles de ma petite élève… j’espère que ça va !

2. Le vendredi 3 avril 2020, 20:58 par Cunegonde

T’as pas trouvé un moyen pour la contacter ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2597

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

J'ai vu

Un colibri, en vrai. Je croyais que c’était une grosse mouche.

San Francisco $4

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent. Je suis arrivée à monter dans celui-là, dans une rue perdue où j’ai rencontré quelqu’un qui parlait français et qui m’a traduit ce que disait la machiniste car l’application muni C’est très sympa comme moyen de transport. n’arrivait pas à s’ouvrir.

Détail dans le bus. 11

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Maman

Un jeune homme d’une trentaine d’années, à côté de moi, dans le métro qui me transporte jusqu’au restaurant où a lieu le Paris carnet, écrit un sms à sa maman, en faisant le moins de fautes possible.