Jour 15 du déconfinement

Ce matin, en allant travailler
il y avait, en plein milieu de la rue,
un homme sur une trottinette électrique
qui prié à tue-tête.
Il conjurait dieu de laisser
tranquille sa famille.
Ce soir, un homme sur des rollers
qu’il savait peu maitriser,
pousser une poucette,
tout en ne lachant pas des yeux,
un gamin qui le suivait en draisienne.
Je me suis demandée si
ce n’était pas lui qui aurait dû prier.
C’est sûrement parce que
je suis une athée pratiquante que
cette idée m’est venue.

J’ai fait 15064 pas,
monté plus d’une centaine de marches.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2594

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Dimanche 74

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. J’adore les cygnes.

Les gourmands

Le jardinage, c’est comme le vélo ça ne s’oublie pas. J’ai enlevé les gourmands aux pieds de tomates de ma sœur.

Suite de la fête des voisins

Comme j’avais accompagné une voisine chez elle, pour prendre part à son malheur, quand je suis revenue, dans la cour, mon saladier blanc, dans lequel se trouvaient 2kg d’abricots, avait disparu. Les abricots, aussi, eux étaient là pour ça. Une voisine m’explique qui l’avait récupéré, elle me donne son prénom. Sur la liste des habitants, dans le hall, il n’y a pas les prénoms des personnes. Après avoir émergé de ma sieste, j’ai laissé un mot, dans l’ascenseur, enfin de soirée, cette voisine bien attentionnée m’a appelée et ramené mon saladier. Un papotage de 2 heure a cloturé la soirée.

Le zouave

Comme je rentrais chez moi à pied. J’ai traversé la Seineau pont d’Alma. Je crois que je ne l’avais jamais pris en photo. Ensuite, j’ai vu une calèche. Une grande heure de marche.

Dimanche 130

Photo prise lors d’un espace game dans Paris.