Dans le monde d'après

Liste de choses que je ferai dans le monde d’après
(je la mettrai à ce jour quand j’y penserai) :
■ Aller manger un doroyaki à la boulangerie Aki.
C’est fait, je suis même allée chez Tomo
■ faire la planche dans le bain ludique de la piscine de Pailleron.
■ Je referai la traversée de Paris, en passant par les quais.
■ Aller chez le coiffeur, c’est déjà trop long.
C’est fait aussi. ■ Boire une bière
C’est fait. ■ Repartir à la piscine
■ J’essaierai d’être moins ourse.
■ J’irai voir plus souvent ma famille,
même si je pense qu’à 620 kms elle est assez près.

Commentaires

1. Le dimanche 22 mars 2020, 10:39 par virevolte

Nous nous sommes fait la même réflexion avec mon frère, on ne se voit pas assez souvent ! On a décidé d’y remédier dès que ce sera possible !

2. Le dimanche 22 mars 2020, 14:12 par Cunegonde

Du coup, nous, on se parle presque tous les jours.
Je pense que cette crise va resserrer les liens des proches avec qui on se voie peu.

3. Le jeudi 26 mars 2020, 19:54 par virevolte

Aie ! le coiffeur ! moi aussi c’est déjà trop long ! Après le confinement on sera un peuple chevelu !

4. Le jeudi 26 mars 2020, 20:38 par Cunegonde

C’est clair.

5. Le samedi 11 avril 2020, 11:29 par virevolte

Moi après le confinement je voudrais pouvoir aller à la mer et revoir la forêt d’Huelgoat…

6. Le samedi 11 avril 2020, 21:12 par Cunegonde

Virevolte, très chouette.

7. Le jeudi 28 mai 2020, 21:11 par lireine

Hi !
Voilà un nom qui me sonne… La piscine Édouard Pailleron, j’ai appris à y nager, lol. Bon. Ça ne date pas d’hier non plus…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2581

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

L'Auberge des blogueurs

J’ai fini aujourd’hui la lecture du jeu de l’été : l’Auberge des Blogueurs. C’est un splendide jeu auquel je suis ravie d’avoir participé. En tant que lectrice, je me suis éparpillée, je n’ai pas toujours priorisé le blog. Du coup, j’ai pris trop de retard. Et il y avait 7 à 8 billets à lire par jour. Quand je lisais, je voyais les personnages évoluer comme dans une série. J’en regarde trop, peut-être. J’ai eu après ma participation, celle-ci “m’obligeait” à tout lire, une lecture très sélective. Je ne lisais plus que les personnages qui m’intéressaient, désolée pour les autres. Dans quelques temps, peut-être… En tant qu’auteure, j’ai pris mon personnage à la légère. Je ne l’ai pas assez étoffé. Il manquait de profondeur. Faute de temps, je n’allais pas assez sur le forum. J’ai compris que tardivement l’implication qu’un tel jeu réclamait. J’aurai dû être plus organisée. Du coup, je n’ai pas su créer d’interaction, ni même osé. En plus, je participais en début de jeu, de toute façon après, je n’aurais pas pu, et il a fallu laisser le jeu se poser, vivre. Comme tout était facile. Je sais que les frères Molette ont accompli des prouesses. Visuellement, le blog est très beau. Le forum est top. J’ai cherché à droite, texte suivant, du texte que je venais de finir. Je ne l’ai pas trouvé. J’ai fini par comprendre que c’était fini.

#Iwak 18

Probablement, j’ai su en déjouer. Mais je suis aussi tombée dans certains. Ils m’ont peu laissé de traces. Cependant, je sais que la vie peut être cruelle. Participation au jeu #IWAK proposé par Kozlika

Déconfinement, jour 6 bis

J’ai marché 9km pour aller à la boulangerie Aki. J’ai pris un éclair au yuzu, et un doroyaki. Il paraît qu’il faut aussi gouter les doroyakis de chez Tomo. Je suis passée par la place de la Concorde, et la place Vendôme, je n’avais jamais vu autant de flics au mètre carré. Cet aprem, après une petite sieste, véto pour Epi. Elle m’a rassurée. Les résultats de la prise de sang sont bons. Le 3 juin, l’écho du cœur et là on saura si c’était une crise d’épilepsie ou un avc même si c’est rare chez un chat. Je suis allée m’acheter des fruits et des légumes. Je suis revenue avec des fraises et des abricots.

Verveine citronnelle

Virevolte m’a donné envie de faire des yaourts avec de la verveine citronnelle. Je suis allée dans une herboristerie. La plus près de chez moi est à 1h15 à pied, belle balade. J’y suis allée. J’ai pris 100g, une grosse poche. La suite pour plus tard.