Comme un jardin

Mercredi, c’était la 196e édition de
Paris Carnet.
J’y ai rencontré Pablo que
je ne connaissais pas.
Nous avons parlé de mon aquarium.
Il m’a fait la réflexion :
“c’est comme un jardin”.
C’est tout à fait ça.
Avec mes petites plantes que
les crevettes adorent.
Le petit tunnel que
j’ai fabriqué pour que
petits poissons se cachent.

Commentaires

1. Le vendredi 6 mars 2020, 16:00 par Pablo

Ça a été un vrai plaisir. Et ça m’a mis du baume au cœur, de vous rencontrer vous tou·te·s – je parle donc aussi bien des retrouvailles que des découvertes –.

Sur ton aquarium, j’ai dit ça comme ça, sans y réfléchir, puis j’ai oublié : mais ça me fait plaisir que tu aies recueilli ici cette pensée improvisée et fugace, et que ça ait un sens pour toi… Merci !

2. Le vendredi 6 mars 2020, 17:30 par Cunegonde

Merci à toi

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2569

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Ravisants

J’ai vu deux écureuils, et non, ils n’étaient pas gongonnés. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Véxée, je le suis

Beaucoup rêve qu’on leur tire le portait. D’accord, je n’avais pas mon D800, juste mon note 2. Au fond de ma campagne, je pensais que cela suffisait. Non, quand elle m’a vu sortir ce smartphone, de la poche gauche de mon pantalon de jogging, elle s’est détournée, et elle est partie. Mais comment une vache peut être sensible à ce point au matériel photo que j’utilise ?

Pas ici, qu'ils pensent !

On est allées à un vide-grenier. Vu le temps, c’était dans un hangar fermé. Nous étions les seules à porter un masque correctement. Beaucoup ici, dans le nord Gironde et Dordogne, pensent que le covid, c’est que dans les villes. Les villages en seraient épargnés. Sans compter tous ceux qui ne sont pas vaccinés.

J'avais pas fait

Mes vitres pendant plus d’un an. Je trouve que ça donne un coup de peps. Bon depuis, la tempête est passée.