Tant de violence ◇2

J’écoutais le discours d’Aissa Doumara Ngatansou
quand elle a reçu le prix Simone Veil.
Cette histoire qu’elle raconte sur cette jeune femme
qui a vu son fils égorgé,
ainsi que son mari.
Le sang de ce dernier a été recueilli dans un récipient,
et on l’a forcé à le boire.
En pleurant, je me suis demandée
dans quel monde nous vivons.
Comment agir contre une telle violence ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2386

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Chercher l'erreur

Mes nouvelles lunettes ont des verre qui ne sont plus incassables, et des montures en titan. Les verres ne sont pas garantis, les montures si.

Dimanche 98

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent. Il faut bien que je fasse un jeu de piste, dans le 18ième, pourvoir sa tombe.

Non, je ne souffre pas

De cataglottisme même s’il m’arrive de participer aux obsolèles. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

3 papis masqués

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.