Renconte fortuite avec une lectrice de Vernon Subutex

Moi : “vous aimez Vernon?”,
je lui montre le bouquin qui
dépasse de son sac.
Elle : “j’adore !”

Commentaires

1. Le vendredi 1 septembre 2017, 09:48 par Minouchette

Ben moi , bof ….
Despentes a la verbe , sans conteste !
Elle a ses combats , ses révoltes et des bonnes bonnes critiques .
Je dois être la seule qui n’ai pas apprécié. Je me sens ovni …
Le vie de Vernon n’est pas assez trépidante , l’ambiance est lourde et ça patine , ça patine. J’ai attendu , j’ai persévéré mais rien …

2. Le vendredi 1 septembre 2017, 17:57 par Cunégonde

T’es un cas désespéré.

3. Le lundi 18 septembre 2017, 14:41 par C&C

Je ne trouve pas que ça patine, c’est le genre, le genre portraits sociaux, non? Balzac du XXIème ;-)

4. Le dimanche 24 septembre 2017, 17:13 par Cunégonde

Chut, Minouchette ne comprend pas Despentes.

5. Le dimanche 24 septembre 2017, 17:13 par Cunégonde

Chut, Minouchette ne comprend pas Despentes.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2191

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Juste de l'humour

Je me fais interpeller par un gendarme vers 15h45 place de la Madeleine, il m’a demandé d’ouvrir mon sac à dos. On ne voyait que ma veste. Il m’a ensuite demandé si j’avais un gilet jaune, j’ai répondu en disant : ” vous rigolez”! Il a continué en me disant : ” sans rigoler, vous avez un couteau “? Je lui ai dit : ” je n’ai pas de lance-roquette.” Il m’a laissé partir. J’ai toujours un couteau dans mon sac à dos. En ce moment, c’est un london

C'est une belle journée

C’est une belle journée pour aller avec Isaparis disperser les cendres d’Épi.

Chercher l'erreur

Mes nouvelles lunettes ont des verre qui ne sont plus incassables, et des montures en titan. Les verres ne sont pas garantis, les montures si.

Seydou Keïta

Je suis allée, au Grand Palais, voir l’expo. Ses portraits sont si doux, sa simplicité si parfaite, qu’ils leur donnent une telle puissance que j’en étais émue.