Détail

J’entrevis un cœur tatoué,
sur le bas du poignet,
sous sa veste.
Grâce à un mouvement
du bras donc de la manche
je vis que sous ce cœur
se profilait une Tour Effeil.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2094

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Stockholm ♡ 3

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. Photos prises avec mon smartphone

Je suis pas encore prête

Ce matin, je vais au marché. Il n’y avait plus le film plastique qui protégeait les vendeurs. Les gens n’avaient plus de masques. Sur le coup, j’étais étonnée, pas rassurée.

Règles

Elles sont arrivées un jour sans crier gare. J’avais 9 ans. Je ne comprenais pas pourquoi j’avais une tache de sang dans ma culotte, ni pourquoi Nanou (ma sœur qui a un an de plus que moi) n’avait pas eu ça. Une injustice. S’en est suivi les seins, les soutiens-gorges, les migraines que des trucs de filles qui ne me plaisent toujours pas. J’ai toujours les seins, les soutiens-gorges, de temps en temps les migraines. Je n’ai plus mes règles depuis 4 mois. Elles partent comme elles arrivent. C’est aussi perturbant. J’ai à la place des sueurs nocturnes, avec tout le questionnement qui va avec. Il ne me manquait plus que ça. Vu ce que j’ai lu, On ne se débarrasse pas des sueurs nocturnes facilement. À la Marche des fiertés (pas cette année) sur une pancarte était écrit « je fais ce que je veux de mon corps. » J’ai plutôt la sensation que mon corps se joue de moi, que je dois m’adapter pour vivre au mieux les événements qui caractérisent ce cap.

Moral

Maux râles