Brève de quelqu'un qui s'aime

Je m’auto-kiffe.

Commentaires

1. Le mercredi 4 janvier 2017, 07:27 par mirovinben

Héhé…
C’est très pratique car tu n’es jamais loin de toi. :-)

2. Le mercredi 4 janvier 2017, 07:42 par Gilsoub

Super :-) tu as bien raison :-)

3. Le mercredi 4 janvier 2017, 08:24 par Cunégonde

Heu! Il ne s’agit pas de moi. Je ne m’aime pas à ce point là. C’est peut être un tord.

4. Le samedi 7 janvier 2017, 05:39 par Domotique

S’auto-kiffer, pourquoi pas. Mais peut-on s’auto-sourire, s’auto-vanner ou s’auto-reconforter?

5. Le samedi 7 janvier 2017, 08:59 par Cunégonde

Certainement

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2064

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Détail dans le bus. 7

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

banalité@1

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Mon rêve était bien fini

J’étais en plein rêve bizarre. Mon téléphone sonne. Je décroche, on me parle. “Je vous avais dit que je vous donnerai des nouvelles de madame Idriss”. Je me suis entendue dire mais c’est pas moi. On m’a parlé, et j’ai raccroché. J’ai regardé mon téléphone, l’indicatif était 262, c’est le Wisconsin. Il était 7h04.

Short (bis)

Les shorts des pongistes sont beaucoup moins agréables à voir que ceux des handballeuses.

Je me suis trompée d'heure

Je me suis trompée d’une heure, pour embaucher. Du coup, j’écoute Jeanne Added, dans le square des Abbesses. Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.