Je suis rentrée

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

selle_p.jpg


Je ne voulais que
prendre plaisir à l’oisiveté, et
faire des photos.
Les personnes que j’aime, ici,
m’ont permis de faire plus,
dans la gentillesse et le partage.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2050

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Il manque quelque chose

Si vous cliquez sur les photos, elles s’agrandissent.

New York $7

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Se faire prendre la main dans la tablette

Gou­lu­ment, j’ava­lais mes car­rés de cho­co­lat un par un quand un jeune homme char­mant et timide m’accosta, pour me deman­der si je n’avais pas 5 minu­tes à lui con­sa­crer. Par un bruit de bou­che pleine, j’acquies­çais. A cet ins­tant pré­cis, je vis un bout de son badge: … con­tre la faim. Mon regard et le son que j’émis l’ont fait sou­rire. Je me sen­tis petite fille prise en fla­grant délit.

#Iwak 17

Rage depuis ce matin quand j’ai lu. Je ne peux pas dire que j’y pense à chaque instant mais régulièrement. Si on a le droit de dire ce que l’on veut sur les religions. Je n’ose pas imaginer ce que vivent les proches de Samuel Paty.

_MG_3744_u.jpg, oct. 2020

Dyptique 1

Assise à une terrasse, buvant un café ; que peut-on boire d’autre, dans un café à Lisbonne, à 10h du matin ? J’avais remarqué sa tête burinée par le soleil et le vent. Il me faisait pensé à un berger descendu de sa montagne. Cela ne pouvait pas être le cas, ici. Venait-il d’un vignoble, d’ici ou d’ailleurs ? Je ne le saurai jamais. Mon café terminé, je me suis levée, je suis allée payer au comptoir. Puis je me suis perdue, dans cette adorable ville. https://open-time.net/post/2020/10/03/Dyptique-de-l-Auberge-1 Le jeu de Franck Paul