Faro

Déambuler, dans cette ville
que je ne reconnais que par intermitence.
Faire un billet en regardant le port.
Me demander ce que je vais faire,
me perdre mais encore ?

Commentaires

1. Le lundi 7 novembre 2016, 12:43 par mirovinben

T’es où ?

2. Le lundi 7 novembre 2016, 18:05 par Franck

Si j’en crois le titre, au sud du Portugal :-)

3. Le lundi 7 novembre 2016, 20:27 par Cunégonde

Franck a raison, je suis chez une amie que j’ai rencontré via des blogs, il y a une dizaine d’années. En plus, j’aime beaucoup ce lieu mais je ne peux pas y venir souvent. J’ai découvert que les mouettes portugaises ou bretonnes étaient aussi crétines.

4. Le mardi 8 novembre 2016, 06:16 par mirovinben

Heu… Je ne connais pas le Portugal et n’ai pas pensé à faire une recherche. Je vais wikipédier de ce pas…

5. Le mardi 8 novembre 2016, 09:11 par Anthom

Bonne balade portugaise alors…

6. Le mardi 8 novembre 2016, 13:22 par Cunégonde

Anthom, merci. Quand je pourrais, je mettrais des photos.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2042

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Brève de bureau

« je suis nue comme si je n'avais pas de culotte, j'ai oublié mon portable »

Orientation

“Je suis bien orientée mais je suis pas dans le bon sens”. Isaparis lors d’un jeu de piste

Fête des voisins

Nous étions une cinquantaine. C’était bon enfant. J’avais amené ce que j’étais capable de cuisiner, à savoir des canettes de coca et des abricots. Un jeune enfant vient vers moi. Il me tend les bras, je le prends, son comportement m’intriguait. Il est handicapé Plusieurs fois, il est venu vers moi. Je me suis fait un copain. Son père était content qu’il aille vers quelqu’un. Les autres enfants ne jouaient pas avec lui. Monde cruel de l’enfance.

C'est une belle journée

C’est une belle journée pour aller avec Isaparis disperser les cendres d’Épi.

Aujord'hui, je ne sais pas encore mais hier si

Beaucoup de gens ont clabaudé. Certains avaient une cause pour hurler, pas tous. Et je me demande si aller au Brésil est une si bonne chose. Suivre cette coupe du monde serait quand même nier certains combats au Brésil. Tout comme suivre les J.O en Russie serait, pour moi, une sorte d’acceptation de ce régime. Du pain et des jeux. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide