À vos doigts

Je ne vais pas causailler.
J’irai droit au but.
J’aurai la réponse pour l’appart vendredi.

La commission se tient jeudi.
Croisez les doigts, pas jusqu’à la crampe
mais quand même.

Commentaires

1. Le mardi 5 novembre 2013, 19:29 par Franck

Croisage !

2. Le mardi 5 novembre 2013, 19:39 par Kozlika

Je croise !

3. Le mardi 5 novembre 2013, 21:16 par Cunégonde

Merci

4. Le mardi 5 novembre 2013, 21:27 par Gilsoub

Allez et puis les doigts des armions aussi, on ne sais jamais ;-)

5. Le mardi 5 novembre 2013, 22:34 par Gilsoub

pfff arpions pas armions !

6. Le mercredi 6 novembre 2013, 06:38 par mirovinben

Je croise aussi...

7. Le mercredi 6 novembre 2013, 10:12 par Cunégonde

Merci

8. Le mercredi 6 novembre 2013, 16:02 par charlottine

Je croise, tu croises , nous croisons .....

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1246

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Piscine⊙25

Dans les 2 piscines où je me rends le soir, les casiers sont à codes. Je mets toujours le même, mais une fois je ne me souvenais que des 2 derniers chiffres qui constituent le numéro du casier. C’était le 7 et le 4, dans cet ordre-là. J’ai tenté d’ouvrir quelques casiers dont le numéro finissait par 74. Un clic m’a averti quand j’ai trouvé le bon, soulagée, je fus. Dans la piscine où je prends des cours. Il faut une pièce d’un euro ou des jetons comme pour les caddies de supermarché. J’ai, soit des jetons avec le logo de ma boite, soit un avec le logo du syncidat où je suis encartée.

Vous faites quoi vous

Quand vous avez le dos bloqué ?

Piscine⊙41

Quand je rentre de la piscine le mardi soir. J’essaie de toujours m’asseoir au fond, à gauche, dans le bus 62, pour pouvoir voir la Tour Effeil.

Les nouvelles technologies rendent les anti-sèches plus aisées

« Il suffit de tout prendre en photo avec son smartphone et de le mettre entre ses cuisses. » Expliquait une lycéenne à une autre.