Non

Monsieur A reproche à monsieur B
de commencer toutes ses phrases par non..
Monsieur B réplique : NON…


Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs,
toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes
ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Commentaires

1. Le mercredi 19 juin 2013, 20:06 par Cristophe

“Sauf maintenant…”
aurait pu répondre monsieur B.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/1096

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Le résultat du premier tour des législative a un coût pour les partis

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/06/11/le-financement-des-partis-est-aussi-dans-la-balance-electorale_1716500_823448.html

Moi aussi...

Faut que je me remette ( correction demandée implicitement par l'auteure de cette phrase) au sport, comme dit une amie qui rentre d'une semaine de voile. C'est pas en faisant de mon canapé à ma chaise devant mon ordinateur que mes efforts sportifs se vont sentir.

Moi aussi...

Je m’arrête à la bou­lan­ge­rie, pour m’ache­ter du pain. Le cri de l’éclair au cho­co­lat est si insis­tant que je me le pro­cure (l’éclair) En le dégus­tant, non sans plai­sir, ma molaire du haut à gau­che se révolte, à tel point que dans l’après-midi, je cher­chais sur Goo­gle*, les urgen­ces den­tai­res dans ma ville. Comme réponse, j’obtins : le cen­tre médico-psy­chia­tri­que pour l’hos­pi­ta­li­sa­tion à domi­cile des adul­tes. La gour­mande peut ame­ner à tout et par­tout.

Aujourd'hui encore

8 kms 5, trois cerises sauvages, une fraise des bois; un nid de cèpes. J'en ai ramené sept à la maison.

La beaufitude des hétéros

Je papotais avec un ami de ma marche de samedi, et de la réflexion entendue : « ils se comportent comme des hétéros ! » Mon ami argumente sur le fait qu'il ne s'explique pas pourquoi les homos se battent pour des beaufitudes d'hétéros comme le mariage.