Démodé, non !

Obsolète n’est pas
obsolète.


Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Commentaires

1. Le samedi 30 mars 2013, 07:43 par mirovinben

Je vois que nous avons eu la même idée.

J’écris toujours mon obsolète du jour avant d’aller faire un tour chez les blogs amis. Bingo !

2. Le samedi 30 mars 2013, 10:53 par Cristophe

Dans cette série de mots obsolètes, j’ai vu quelques autres mots qui, pour moi, ne sont pas obsolètes. Par exemple “débine”, je crois que l’expression “être dans la débine” se dit encore.
Quant à “faquin”, effectivement je ne l’entends pas, sauf chez Molière.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/989

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Mais oui, je suis sexiste

J'avais besoin de trouver une solution pour que mon rideau qui cache ce que je range sous l'évier puisse faire face de nouveau à de fréquents assauts de deux kilos de chat. Je me rends dans un grand magasin de bricolage, pour voir ce qui existe et donc trouver une solution. Dans le rayon des tringles à rideaux, j'explique mon problème au vendeur. Il me garantit que ma réponse m'attend sûrement au rayon quincaillerie. Je m'y rends, j'avise un autre vendeur. Celui me renvoie à son collègue. Ce dernier me montre du doigt une direction où je peux enfin trouver ma solution. Bref, j'avise une vendeuse. Je vais la voir, je lui expose mon souci. En deux seconds trois quarts, elle avait réglé cette affaire !

Déménagement

Ils sont partis. Je ne les verrai plus, je ne sais pas où ils sont allés. Je ne saurai pas ce que deviennent les petits. Le nid de corbeaux, en face de chez moi, est vide.

L'hurluberlu que je suis

est passée à la version Dotclear 2.5 en 3 clics. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Tout est relatif

J'ai rencontré une femme de 90 ans. Quand elle m'a annoncé son âge, je ne la croyais pas Elle fait 20 ans de moins. Je lui exprimais ma surprise, pour elle se n'en était pas une. Tout le monde lui fait la même remarque. Elle me donne son conseil en chuchotant : " je m'entoure de jeunes". Elle marque un temps d'arrêt, pour me déclarer en souriant : " tout est relatif, mes jeunes ont la soixantaine ".