L'hurluberlu que je suis

est passée à la version
Dotclear 2.5 en 3 clics.


Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Commentaires

1. Le dimanche 17 mars 2013, 13:47 par mirovinben

Bravo !… (moi zaussi d’ailleurs : 3 clics…)

2. Le dimanche 17 mars 2013, 14:47 par Cristophe

L’hurluberlu que je suis ne vois aucun changement.

3. Le dimanche 17 mars 2013, 15:38 par Franck

Cristophe et c’est tant mieux !

4. Le dimanche 17 mars 2013, 21:46 par El

Heberluée j’en reste…

5. Le dimanche 17 mars 2013, 22:09 par Anthom

Tiens, mon commentaire n’est pas passé…Je disais que moi aussi, j’avais fait la manip.

6. Le lundi 18 mars 2013, 07:05 par Cunégonde

Anthom, heureusement que tu le redis parce que je ne l’ai pas retrouvé, les voies de Dotclear sont parfois impénétrables à mes yeux.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/975

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Tout est relatif

J'ai rencontré une femme de 90 ans. Quand elle m'a annoncé son âge, je ne la croyais pas Elle fait 20 ans de moins. Je lui exprimais ma surprise, pour elle se n'en était pas une. Tout le monde lui fait la même remarque. Elle me donne son conseil en chuchotant : " je m'entoure de jeunes". Elle marque un temps d'arrêt, pour me déclarer en souriant : " tout est relatif, mes jeunes ont la soixantaine ".

Handicapée, je le suis aussi

Ce matin, je suis allée visiter un appartement, en vue de le louer. Je ne savais pas qu'il était aménagé pour une personne à mobilité réduite. Là, moi, la valide je suis me sentit inadaptée. Mon handicap vient de mon incapacité à m'adapter à ce nouvel environnement. Comment me laver les dents dans ce lavabo si bas ? Comment me laver dans cette douche avec un siège ? Quand je suis sortie, j'ai téléphoné au service logement de ma boîte pour leur exposer la situation. Ils n'étaient pas au courant.

poissons

Il y a des truites à Paris. Ce matin, j’ai vu des pêcheurs, mais pas de poissons

Coucou, coucou

C’était mon premier coucou de l’année que j’entendais. J’ai fait un vœu.