Autocongratulation

Je vois sur le forum de Dotclear
que la version 2.2 était prête.

Je la télécharge,
ce soir, je zigouille grâce
à Fillzilla le dossier dotclear qui
était présent chez mon hébergeur.

Toujours grâce au même logiciel FTP,
je mets le tout nouveau tout beau Dotclear
à la place du vieux dépassé.
J'avais une page d'erreur à la place.

Je me suis souvenue des courriels échangés avec Kozlika
quand je n'avais plus aucun accès à mon blog.
J'ai tout relu, j'ai vu que le fichier config.php
ne pouvait être le bon.

Avec mes petites menottes, et ce fameux logiciel FTP,
j'ai mis le bon que je garde sagement dans un coin.
Tout marche !!! Je m'étonne moi-même.
Juste que je n'ai pas trop compris
ce que les nouveaux composants vont
changer dans la vie de mon blog.

Commentaires

1. Le samedi 3 juillet 2010, 08:04 par mirovinben

Avec une ins­tal­la­tion fai­tes dans les règles de l’art, le seul fichier de Dot­clear qui te soit très perso est bien le con­fig.php qui con­tient, notam­ment, tous les para­mè­tres per­met­tant au blog d’aller lire ta base de don­nées. Il est donc impor­tant de ne pas le sup­pri­mer (ou d’en avoir une copie quel­que part).

Tu as changé de moteur, il va per­met­tre plein de cus­to­mi­sa­tions, dif­fi­ci­les voir impos­si­bles à met­tre en place avec l’ancien. Impact très fort du côté des déve­lop­peurs d’exten­sions… sur­tout si elles ont été codées de façon exo­ti­que ou old fashion.

Tes tex­tes gar­dent tout leur charme, ta mise en page n’a pas bou­gée.

http://fr.dot­clear.org/blog/ (mais tu con­nais l’adresse)

2. Le samedi 3 juillet 2010, 08:10 par Bip

J’ai rien com­pris mais féli­ci­ta­tions !! ^^

3. Le samedi 3 juillet 2010, 15:48 par Cunégonde

miro­vin­ben> je con­nais, par­fois, pour moi le chi­nois est uti­lisé là:-)) Mais j’y vais.
Con­nais-tu un thème chez dot­clear pro­che de celui pré­sent là:
http://www.david-aubert.com/
je vou­drais refaire ma gale­rie dans cet esprit.

4. Le jeudi 8 juillet 2010, 15:53 par imposture

ça alors! je ne savais pas que tu par­lais chi­nois, féli­ci­ta­tions!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/30

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

149€

Non remboursable.

Bruxelles

Autoroute, trois heures environ; frites, compote de pommes. Je n'en ai apprécié qu'une seule. Expo photo, Atomium. Je n'en ai aimé qu'un seul.

Dimanche 36

J’adore Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Dimanche 35

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Le plaisir de photographier (2).1

En second lieu, le plaisir de montrer ce que je vois. Pour se faire, il faut construire. Avant dans un labo, dans un endroit clos, face à moi-même, je façonnais mes clichés. Maintenant, chez moi, devant mon écran calibré, avec des logiciels, je développe mes images. Je construis une photographie. Il m'a fallu acquérir des techniques. Cette phase fut laborieuse. Tant pour le labo que pour apprendre à me servir de mes logiciels préférés. Je me suis acheté un micro juste avant de passer en numérique. J'ai fait le grand saut vers le numérique quand je n'ai plus trouvé de papier. Notre façon de travailler dans un labo est empirique. J'utilisais toujours la même pellicule, le même révélateur, le même papier. Un jour, je suis allée chez mon fournisseur. Il n'avait qu'une seule boîte de papier, Ilford (pour ne pas dire la marque) arrêtait sa production. D'autres papiers m'ont été présentés. J'étais un peu perdue. J'avais déjà réfléchi à la nécessité de passer au numérique, et à ce que cela entrainerait. J'ai investi à mon rythme dans un boîtier, des objectifs, un écran... Une fois le minimum possédé j'ai commencé, à apprendre vraiment.