Gracejo confidencial

Je ne sais com­ment,
je me retrouve dans un maga­sin chi­nois
à ache­ter des pru­nes por­tu­gai­ses !

Je ne les ai pas encore man­gées.

Commentaires

1. Le mardi 8 juin 2010, 11:58 par imposture

:-) juste un détail siou­plé, des pru­nes d’elvas?

2. Le mardi 8 juin 2010, 21:09 par Cunégonde

NON, je ne crois pas ce n’était pas pré­cisé…
Quelle impor­tance ?

3. Le mercredi 9 juin 2010, 15:00 par imposture

ça doit être made in china, non? ici y’en a pas d’autres ;-)

4. Le mercredi 9 juin 2010, 22:31 par Cunégonde

hA ?!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/160

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Pas bon, pas bien.

Pas la peine de s'acheter un sandwich de luxe, vu le prix, on peut appeler ça comme ça; si c'est pour être malade. Mon deuxième cerveau a envoyé au premier des signaux d'alerte. Je me suis mise à transpirer à avoir chaud, froid, et à être à la limite de tomber dans les pommes. J'avais déjà expérimenté le fait d'être malade dans le train. Je n'avais pas envie renouveler l'expérience.

Mon centre à moi

Il est le siège de mon humeur 95% de la sérotonine est produite là. Il abrite un véritable écosystème. Il me permet aussi de prendre des décisions, c'est un véritable second cerveau. C'est mon intestin. J'ai lu cela dans le sciences et vie du mois de juin.

Ravisants

J’ai vu deux écureuils, et non, ils n’étaient pas gongonnés. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide