Du blanc

A peine quitter la Gironde,
le blanc manteau s'étale
avec de plus en plus d'insistance.
J'en oublie mon livre,
pour contempler.
Quinze ans d'aller-retour
ne m'avaient jamais permis
une telle vision.

Des adultes émerveillés, des enfants blasés.
un gamin d'une vingtaine d'années
qui ramasse, à Châtellerault, des flocons, dans un sac en papier.
Une chevrette et son petit frigorifiés,
si prêts des voies que l'on sait que cela n'a rien de normal.

Je ne regrette pas
mes quarante minutes de retard
dues à la neige.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.banalitescunegonde.fr/trackback/73

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Essais de patisseries

Avec un pote, une fois par mois, environ, on s’offre une super pâtisserie. Nous avons déjà testé : deux fois, pain de sucre ; les trois chocolats ; Stohrer ; Michalak. Vivement le mois prochain. C’est un moment à nous. On trouve le bon endroit. On s’installe. On déguste. On papote de tout et de rien.

Pour qui voter le 26 mai

Je suis allée donner procuration, car je ne serai pas dans mon village pour voter. Mais pour qui voter ? Peut être pour une petite liste ? Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Ma migraine pascale et la 2.9.1

La première est partie. La deuxième est arrivée. Pour la première je sens le changement. Pour la deuxième, je contaste que tout va bien.

Vous ne pouvez imaginer pas...

à quel point il est bon de PISSER après trois quarts d'heure de retenue la vessie pleine!!

Écouteurs

Maintenant que je vais recevoir mes écouteurs bluetooth pour regarder, tranquille, des séries, dans le bus, le métro remarche. Mais c’est quoi cette grève qui ne peut pas être emmerdante jusqu’au bout !