Mot-clé - cinéma

Fil des billets - Fil des commentaires

J'ai dû mal comprendre

La morale du dernier film de Besson.
J’ai retenu que si l’on acquière
100% de la capacité de son cerveau, on finit en clé USB.

Partage

Après

Star wars; Star Trek; maintenant La planète des singes.

Partage

Dimanche 46

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

1398016396235p.jpg

Partage

Les images plus que le contenu

Je suis allée voir Laurence Anyways.
J'ai du mal à accrocher à l'histoire.
Il me semblait que Laurence passait plus de temps
à courir après son amour
qu'à nous expliquer son changement de sexe.
Néanmoins, j'ai aimé l'humour,
la subtilité des dialogues.

Par contre, j'ai adoré l'esthétisme de ce film.
J'ai aimé les teintes, les couleurs
des habits, des décors, les paysages,des personnages.
Les portraits sont sublimes, puissants.
Les plans fixes si réalistes nous invitent.

Partage

Bye Bye Blondie

Virginie Despentes,
est venue présenter son film.
Elle a expliqué son choix de musique,
elle a parlé de ses personnages.

J'aime ce film. C'est violent, agressif, déroutant,
y a de l'amour, de la tendresse.
Le physique de Béart et de Dalle est déconcertant.

Je sais que je le regarderai, encore.

Partage

Entre ce que je vois et ce que je mémorise...

Lundi, je vais voir un film:
Tomboy, certaines scènes m'ont
rappelé certains moments
de mon enfance que j'avais
peu appréciés. J'ai aimé ce film.

Hier, je suis allée voir,
le film avec Catherine Frot.
Je ne me souviens plus du titre,
mais très bien du film
que j'ai peu apprécié.

Cet après-midi, dans le métro,
je me rappelais exactement de ce que
j'avais lundi avant le film,
de ce que j'avais fait après,
mais plus du tout du film.

Une fois rentré, j'ai regardé
mon ticket, instantanément
tout m'est revenu.
Ma mémoire est très taquine,
par moment.

Partage

Une heure d'avance

Je vais au cinéma voir Arthur.
Je suis fatiguée.
Une migraine et une de mes bestioles
m'ont réveillée à 3h40,
sans que je puisse vraiment me rendormir.

Ma sieste fut courte et interrompue
encore par la même bestiole !
Certaine de l'heure, je me lève,
je m'habille, je prends le métro.
Je retire ma place à une borne.

Je suis devant deux personnes.
L'agent d'accueil leur explique
qu'elles ont une heure d'avance.
Ils restent incrédules,
et regardent plusieurs fois leurs montres.

Je me demande comment il est possible
d'être autant en avance, quand même !
Mon tour arrive, je tends ma place
au même agent d'accueil.
Je remarque sa tête incrédule.
Je l'entends me dire :
« mais vous aussi, vous avez une heure d'avance ! »

Partage

Des hommes et des dieux

Frère Luc joué par Michael Lonsdale dit :
« je n'ai pas peur de mourir,
je suis un homme libre »
J'aime cette vision de la liberté.

Partage

La tête dans les étoiles

Hier, pique-nique avec des inconnus,
pour la plus grande majorité,
rencontrés sur le site Zelink.

Je connaissais l'organisatrice.
Nous ne pouvions pas mourir de faim.
Tout était bon.

Ensuite, cinéma en plein air, nous étions là pour voir :
My own private Idaho.

Les étoiles aussi étaient là,
deux têtes devant moi occupaient
un bon quart de l'écran,
j'en ai profité pour contempler la Grande Ourse,
c'est si rare à paris.

Même le soupçon d'averse prévu et annoncé vers 23h
fit son apparition, de la grande organisation et la synchronisation avec la météo.

Partage

Avatar

Oui, ce film a des défauts.
Oui, c'est long.
Oui, l'histoire est un peu neuneu.

Le monde qui nous est décrit
est intéressant et beau.
Les effets spéciaux attendus sont là.
J'ai aimé.

Partage

Articles consultés récemment

Il faut savoir se contenter de peu.

Après une journée très longue et assez stressante, le fait d’entrevoir la Tour Eiffel scintiller, de la fenêtre du bus qui me ramena chez moi, me tira un sourire

Oui, j'aimerais l'être, peut-être.

Être un roger-bontemps, cela serait sympa. À une époque, Roger était un de mes surnoms, pour diverses raisons. Roger-bontemps ne l’a jamais était, mon surnom. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Ça m'emmerde

Ça m’emmerde que les pédés et les gouines, du moins beaucoup d’entre eux, militent pour le mariage, la famille et tout le barda qui fait que l’on ressemblerait à des hétéros. Combien d’entre nous n’ont jamais eu de problème dans leur famille à cause de notre homosexualité ? Sommes-nous capable de reproduire que ce que nous connaissons comme système ?

Manqués

Le premier but, j’étais dans la rue. J’ai entendu hurler, j’ai compris. Le second but, j’étais dans le métro, j’ai rien su.

Les nouvelles technologies rendent les anti-sèches plus aisées

« Il suffit de tout prendre en photo avec son smartphone et de le mettre entre ses cuisses. » Expliquait une lycéenne à une autre.