Jamais dans la rue

J’attendais un ami.
Une personne avec un gilet CARE,
m’aborde, elle voulait
2 minutes de mon temps.
Je lui dit :
jamais dans la rue.
Elle me demande s’il y a moyen de changer,
d’évoluer.
J’ai acquiescé et ajouté
oui, mais jamais dans la rue.

Promenade de soir avant 19h #3

P3a_p.jpg


P3b_p.jpg


Les 3 chocolats
Excellent

Dimanche 120

Si vous voulez savoir qui
a écrit ce poème cliquez
sur l’image.

Poeme.jpg

Toujours pas branché

B_p.jpg

@LaDactylo

G1_p.jpg


G2_p.jpg

Meuble

Pl_p.jpg

Monsieur urbain

M_p.jpg

Egyptien urbain

Eg_p.jpg

Chat urbain

C_p.jpg

Des petits riens

Grâce à l’idée d’Isaparis,
j’ai mis des graines de pavot,
dans mon gâteau.

Dimanche 114

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

C_p.jpg

Belle balade

J’ai fait, en très bonne compagnie,
d’Isaparis et du plus beau chien
du monde,
une très agréable balade.

3 papis masqués

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Papi_p.jpg

Jour 13 du confinement

Je ne suis pas sortie, du tout.
Je n’arrive pas à lire.
Je passe mon temps sur twitter
et sur les blogs.
Par moment, je suis envahie
par les émotions.
Une amie n’a plus de goût,
plus d’odorat.
Ed a une version soft du covid-19.

Je me suis mise à traiter mes photos de 2018.
J’avais oublié plein de trucs
sur lightroom.
Je travaille mes photos de New York.
Les souvenirs remontent,
Ça fait du bien.
J’aime bien cette ville.
J’ai échangé avec Otir
C’était sympa.
Elle a eu l’idée de faire un Paris Carnet sur le web.

Le temps des applaudissements sert aussi à prendre
des nouvelles des voisines.

En marchant dans l’appart,
j’ai fait 6278 pas.

Jour 12 du confinement

J’ai fait la cuisine.
Un dhal au curry, du boulgour,
une compotée d’oignons aux pommes.
J’ai aussi fait une sieste d’une heure et demie.
Pourtant j’avais pas eu d’insomnie cette nuit.
J’ai des nouvelles de personnes que
je ne vois pas souvent.
Comme on m’a dit le confinement a du bon.
Seul ce virus me fait peur.
Ce nombre de morts qui augmente
jour après jour de façon si violente
est effrayant.
un coup de chaud, et je le suis pris
la température.
Je ne suis pas sortie,
sauf pour ces poubelles.
J’ai fait 3152 pas, monté 33 marches.

Jour 1 du confinement

Je suis sortie pour faire les dernières courses.
Je me suis achetée des oignons, des pâtes en tout genre :
à l’épeautre, au froment, au sarrasin, et juste au blé.
Les bestioles ont tout ce qu’il leur faut.
Il y avait une ambiance étrange, la queue devant
le tabac du coin.

Je n’arrive pas à imaginer ce que pourra être ce confinement.
J’ai réactivé les groupes WhatsApp.
Aujourd’hui plus de sortie,
je ne suis pas encore réquisitionnée.
Je pense que quand je le serai
il n’y aura plus de transports.

Dimanche 101

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Pont_p.jpg

Détail dans le bus. 5

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Detail5_p.jpg

Dimanche 100

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Pg_p.jpg

Là, j’y vais.

Dédicace

Et bavardage avec Samantdi.
Très agréable moment.

- page 1 de 6

Articles consultés récemment

La force de l'habitude

L’escalator est en panne. Juste à côté se trouve l’escalier. Beaucoup prennent l’escalator !

Grande découverte cullimnaire

Oui, j’ai découvert les navets longs. Très facile à cuisiner, il faut les peler, les découper très fines rondelles. Au dernier moment, les arroser légèrement d’huile d’olive.

Casque

On ne vole que les vélos dans mon imeuble. Depuis 15 jours, je me demandais ce qui manquait, dans mon appart !! En sortant du métro, je vois quelqu’un avec le même casque de vélo que le mien. Je me dis merde ! J’ai oulié le mien, dans le garage à vélos de l immeuble. J’y vais, il était bien rangé, à côtė de mon vélo !

Rien

Rien de particulier à faire, ne rien faire de toute la journée, ou presque. J’ai quand même fait la sieste.

Non, je ne souffre pas

De cataglottisme même s’il m’arrive de participer aux obsolèles. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide