Une phrase que l'on m'a dit

Aujourd’hui, on m’a dit
plein de phrases puisque
je suis allée au bureau,
en oubliant mon micro.
Il a fallu que je fasse un aller-retour.
Je parle plus au bureau
que chez moi en télétravail.


366, un jeu remis au goût du jour par
Gilsoub

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2801

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

#Iwak 19

Comme je suis un peu étourdie, Je ne sais pas si je vais être rentrée à temps. Participation au jeu #IWAK proposé par Kozlika

Embellir

Que puis-je adonir aujourd’hui ? Pour que mon monde soit moins moche. Ma participation aux Obsolètes à prise rapide

Azuki

Haricot rouge, dans un magasin japonais, et 8€25 les 200g. Soja rouge, dans un magasin chonois, et 1€75 les 400g.

Petite violence

Même grande pour me mettre au boulot aujourd’hui, le télétravail ne va pas toujours de soi. 366, un jeu remis au goût du jour par Gilsoub

Le choix de la fin de vie

Les suicides en couple de ces 2 couples dont la presse a parlé m’ont profondément touchée. Je suis pour que nous ayons le choix de notre fin de vie. Il y a quelques années, le suicide me choquait, me perturbait. Maintenant, la vie aidant, je me suis assouplie. Notre dignité doit exister même dans la mort. Nous devons avoir la possibilité de nous tuer si la vie ne répond plus à « notre besoin de vie ». Si la qualité de notre vie n’est plus là. À quoi bon ? Je ne pense qu’aux personnes qui choisissent le suicide comme fin de vie à cause de la maladie, d’une souffrance insupportable. Je pense que si l’euthanasie était légale, certains auraient eu une mort plus sereine. J’ai conscience que mes mots peuvent choquer, mais c’est de la souffrance que j’ai ressentie lorsque j’ai appris que l’un de ces deux couples s’est tué avec un sac en plastique sur la tête.