SMS

Il me parait normal quand
j’envoie un sms d’avoir une réponse.
Cela ne semble pourtant pas
évident.

Commentaires

1. Le mardi 21 janvier 2020, 09:19 par mirovinben

Non seulement ça me paraît normal mais impératif.

Les échanges entre machines prévoient un feedback histoire d’être sûre que les infos sont arrivées à bon port. Les humains devraient systématiquement en faire autant.

2. Le mardi 21 janvier 2020, 13:09 par Cunégonde

C’est peut-être ça aussi la différence entre les deux.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2541

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Les images plus que le contenu

Je suis allée voir Laurence Anyways. J'ai du mal à accrocher à l'histoire. Il me semblait que Laurence passait plus de temps à courir après son amour qu'à nous expliquer son changement de sexe. Néanmoins, j'ai aimé l'humour, la subtilité des dialogues. Par contre, j'ai adoré l'esthétisme de ce film. J'ai aimé les teintes, les couleurs des habits, des décors, les paysages,des personnages. Les portraits sont sublimes, puissants. Les plans fixes si réalistes nous invitent.

Querelle

C’est usant ces querelles régulières parce que nous ne sommes pas d’accord. Jamais on joue carte sur table pour aplanir nos différents.

Divin e

Cela ne fut pas le cas de ma conversation avec le colispostier qui m’a téléphoné hier, au sujet de la réclamation que j’avais déposé parce que mon colis ne m’avait pas été livré. La première réclamation a eu pour effet qu’il soit livré à mes gardiens et non à une inconnue. La deuxième réclamation est pour que je sois remboursée du port, 21€10; que soit pris en considération qu’il s’agissait d’un recommandé R3; que mon colis a été ouvert, qu’il ne m’a pas été délivré à moi, alors que je n’ai pas donné de procuration. Le colispostier ne comprennait cela. Je suis trop procédurière à son goût.

Scotch

Les triples sauteuses mettent du scotch, une à l'épaule, l'autre à la cuisse. Pour la première, il était beige. Pour la seconde, il était bleu ciel.

Propre comme une chambre d'hopital

Je pars de chez moi, il tom­bait des gros flo­cons, moi, j’avais le cœur gros! J’arrive dans le ser­vice. “Vous vous êtes enre­gis­trée?” Bin non, où avais je la tête?! Je des­cends donc un étage. Je prends un ticket, “Je n’ai pas votre dos­sier de pré-admis­sion.” Bin non, c’est moi qui l’ait entre mes mains!! “Il aurait fallu nous le remet­tre le jour même où nous vous l’avons donné!!” Ha! Je ne savais pas!! La récep­tion­niste me mon­tre la pre­mière page (for­mat A4) de ce fameux dos­sier. La moi­tié de cette pre­mière page est écrite en bleue, carac­tè­res gras, expli­que que l’on doit le dépo­ser le jour même de son acqui­si­tion!! Oups!! le stress fut mon excuse. L’admis­sion ter­mi­née, je remonte d’un étage. On m’accueille comme il se doit. On m’accom­pa­gne dans ma cham­bre. Là, stu­peur, le ménage n’a pas été fait!! Des mou­tons, petits soit, exis­tent sous mon lit. Il fait froid, la fenê­tre était grande ouverte.