Epi

Est hospitalisée depuis vendredi, dans la soirée.
Elle a une maladie rénale,
et une autre plus inquiétante aux intestins.
Deux hypothèses : la maladie de crohn;
ou un lymphome.
Demain soir, je la récupère.
Quand elle ira mieux,
il faudra lui faire une biopsie.
Selon les résultats, j’aurai une décision que
j’ai pas envie de prendre, à prendre.

Partage

Commentaires

1. Le dimanche 18 novembre 2018, 16:16 par Anthom

Pensées amicales

2. Le lundi 19 novembre 2018, 06:48 par mirovinben

Je suis toujours démuni face à ce genre de nouvelle. Je ne peux que t’adresser ma sincère compassion et le souhait que ça aille pour le mieux.

3. Le lundi 19 novembre 2018, 15:55 par Gilsoub

Plein de pensées ! je sais trop bien que c’est une décision difficile à prendre, attend d’avoir toutes les cartes en mains… Bon courage à toi…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2342

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Renconte fortuite avec une lectrice de Vernon Subutex

Moi : “vous aimez Vernon?”, je lui montre le bouquin qui dépasse de son sac. Elle : “j’adore !”

Lance_p.jpg

Lance pilule

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit. La véto m’a fait acheter ça. Je l’ai testé, cela a eu, au moins, pour effet d’être plus rapide que les autres fois, et qu’Épi n’a pas pu me griffer les doigts.

Au Louvre

"Heureusement qu'il y a la religion, sinon, il y aurait moins de tableaux!!"

Dimanche 59

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.

Je me demande si j'ai encore quelque chose à craindre

Dans le cadre de mon travail, je rencontre des gens étranges. Certains se contentent d'avoir une profession peu courante comme marabout. C'est grâce à cela que par mégarde, un jour, j'ai bu de l'eau bénite par celui que j'avais rencontré. Pendant mes années de collège, nous étions allés à Lourdes. C'était durant des jours chauds, je vous révèle ce détail, car il sert à expliquer comment j'ai pu boire de l'eau bénite. Aujourd'hui, j'ai été menacée, je dois tomber malade. Moi et mes enfants. Quand j'ai expliqué à cette délicate personne que je n'en avais, cela a arrêté ses menaces. Sur le chemin pour rentrer chez moi, des bribes de nos échanges verbaux ressurgissaient. Je me suis aussi souvenue de mes boissons insolites. J'en ai ri, et je me suis dit qu'il ne pouvait rien m'arriver.