Parcours Vernon Subutex

La butte Bergeyre,
parc des Buttes Chaumont,
Rosa Bonheur.

Partage

Commentaires

1. Le lundi 26 février 2018, 13:33 par Minouchette

Tout ça à pied ?!
Mais quelle sportive cette Isa !

2. Le mardi 27 février 2018, 07:28 par Cunégonde

Tu t’en es rendu compte !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2243

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

L

mes QRcodes

mon blog mon twitter J’ai trouvé cela trop amusant.

Fête des voisins

Nous étions une cinquantaine. C’était bon enfant. J’avais amené ce que j’étais capable de cuisiner, à savoir des canettes de coca et des abricots. Un jeune enfant vient vers moi. Il me tend les bras, je le prends, son comportement m’intriguait. Il est handicapé Plusieurs fois, il est venu vers moi. Je me suis fait un copain. Son père était content qu’il aille vers quelqu’un. Les autres enfants ne jouaient pas avec lui. Monde cruel de l’enfance.

Face à un groupe, mes observations

Je me suis retrouvée à dîner, avec un groupe où je ne connaissais personne. Parmi les convives, un couple féminin a attiré mon attention. J'ai du mal à être face à des inconnus. L'importance de la douleur est proportionnelle à ma capacité à m'accoutumer à ce groupe ou non. Souvent, dans le cadre d'une de mes activités extra professionnelles, j'y suis confrontée. Mais des présentations, et des explications à ma présence font qu'un échange, aussi compliqué qu'il soit, doit s'imposer. Dans le cas présent, pour des raisons que j'ignore, aucune présentation n'avait été faite. La pauvre discussion faiblement commencée s'acheva d'elle-même. Je me mis donc à observer les gens, leur comportement entre eux, leur comportement à la nourriture. Mon attention était captivée par ce couple, car une fit un reproche à l'autre, au vu et au su de tous. Ceci me renferma sur moi parce que je m'interrogeais sur ma capacité à accepter une telle remarque.

Stockholm

Hej, ja, nej, hej då. Tack

Dimanche 72

Si vous cliquez sur la photo, elle s’agrandit.