Mauvais spécialiste

À 11h30 toujours pas de docteur
pour machine à laver.
Je lui passe un coup de fil,
il fallait que je lui revoie mon adresse par sms.
Et il voulait le code de l’interphone
et mon numéro d’appartement.
Mais je n’étais toujous pas sûre qu’il viendrait.
Je finis pas lui donner le code de mon appartement.
10 minutes plus tard,
L’interphone sonne,
je décroche. J’entends : “c’est le technitien.”
Je lui dit que je vais le chercher.
J’arrive sur la rue personne.
Je suis restée très dubitative,
avec plein de questions,
à savoir que pouvait-il faire
avec mon nom et mon adresse complète

Partage

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.banalitescunegonde.fr/trackback/2244

Fil des commentaires de ce billet

Articles consultés récemment

Présomptieux

C’est très présomptieux de croire que ce qui nous intéresse va intéresser obligatoirement l’autre.

Voter

Je ne sais toujours pas si j’irai voter, ou pas. Voter mais pour défendre quoi ? Stopper le front national ? C’est ça le but ? Voter utile ? C’est ça le but ? Quelle est la différence entre la droite et cette gauche qui n’en a que le nom, mais qui est au pouvoir ? Voter pour défendre un programme qui n’existera que le temps de la campagne ? Pourquoi aucun politique me donne envie d’aller voter ?

Particularité parisienne

Ce week-end, je suis allée à Lille avec Isaparis. Nous avons trouvé la ville très agréable, les Lillois sympathiques. L’agressivité est-elle une particularité parisienne ?

Est-ce que je suis sûre d'être meilleure

En écoutant la radio, ce matin, j’ai appris que des personnes avaient filmé un jeune homme agonisant plutôt que lui prêter assistance. Ma première réaction a été de me dire on en est là ! La seconde a été de me demander ce que j’aurai pu faire. Bien sûr assise dans mon canapé, j’aurai au moins appelé les secours. Ça, je sais faire. Mais dans le feu de la situation, rien ne peux me dire ce que j’aurai vraiment fait.

Continuité de service

J’ai acheté un sac à dos d’occasion. A. m’a dit : “les sacs à dos, c’est Décath, ou le bon truc. J’en ai pris un Décath sur le bon truc. Il m’arrive d’écouter les conseils !